Monsieur Wauquiez, je me mets à la place d’un militant lambda que je ne suis pas. Ancien conseiller municipal de ma bonne ville d’Alfortville de 2008 à 2014 sous l’ère Sarkozy, je suis en rase campagne, perdu, déboussolé car nous avons perdu une victoire gagnable avec Fillon. Je ne reviendrai pas sur les trahisons, les peaux de banane, et l’entêtement de Fillon à ne pas céder sa place, je laisse de côté la fausse théâtralisation du Trocadéro qui a donné une fausse illusion d’un mouvement regroupé aux militants que nous étions. Nous avons été roulés dans la farine par Sens Commun qui avait organisé la manifestation. C’est à en tomber de rire et en pleurs quand on apprend dans le Canard Enchaîné que Baroin y était en espérant que Fillon allait dire qu’il allait laisser sa place ! De qui se moque-t-on ?

Pourquoi Macron a-t-il réussi alors que LR se plaint ?

Notre mouvement LR, comme le PS, vieux partis qui n’ont pas disparu dans le tsunami de En Marche de Macron, ont été incapables, au-delà des moqueries inutiles concernant son mouvement comparé à de la téléréalité, de voir que le Président de la République, à lui tout seul, avait compris le besoin de changement dans la façon d’analyser la classe politique française.

Publicité
Publicité

Que n’a-t-on dit sur Macron concernant sa légèreté, sa futilité politique et la disparition de son mouvement ? Résultats des courses : 300 députés à l’Assemblée, LR a 100 députés dont une partie se veut constructive avec le député Solère. A LR, on passe le temps à se taper dessus depuis l'ére Fillon/Copé et aujourd'hui Estrosi/Ciotti/Solère. Il faut de la clarification idéologique et décider si on veut vivre ensemble ou se séparer.

Soyons sérieux Monsieur Wauquiez, LR a trop souffert des divisions. Ecoutez les responsables, comme Copé, Maire de Meaux, qui demandent un report des élections pour la présidence du mouvement prévues pour novembre 2017 ; ce qui permet une remise à plat de notre logiciel idéologique de nos comportements politiques et pratiques et la création d’une organisation LR.

Publicité

Etes-vous prêt à accepter le piège dans lequel Macron a entraîné LR ? Dites-nous comment vous allez colmater la fracture entre LR-canal-historique, que vous représentez, et les autres ? Xavier Bertrand vous accuse de vous rapprocher du FN et dans votre tweet de ce matin, vous dites qu’il faut se détourner de ceux qui sont emplis 'd’aigreur'. Ce n’est pas une réponse et, en tant que militant, je soulève une série de questions qui vont vous déplaire : qu’est-ce qui nous rassemble aujourd’hui au sein de LR entre les conservateurs, les extrémistes de droite, proches du Front National, les libéraux sociaux ? Quelles sont nos valeurs ? Quel est notre programme ? Quelle est notre identité ?

Monsieur Wauquiez, quel est votre logiciel idéologique pour demain ?

LR a investi énormément sur le plan pragmatique de la gouvernance politique en espérant revenir aux affaires après la défaite de Sarkozy en 2012. Quelles sont vos idées concernant les problèmes relatifs à l’immigration et aux migrations, quelles sont vos réflexions et convictions sur les fichiers S, sur la lutte contre le terrorisme ? Quelles sont nos relations clairement identifiées avec le Front national ? Il faut que les militants soient au courant si, à l’avenir, des accords étaient établis avec le FN? C’est quoi l’identité française ? Peut-on être noir, arabe, de nationalité française et accéder à un poste politique au sein de notre mouvement sur le seul critère de compétence professionnelle (comme l’a magistralement montré Macron), ou bien sur des critères autres comme l’allégeance ou l’appartenance à une fausse diversité qui n’est en fait ici qu’une appartenance à une sous-catégorisation de français que l’on veut bien regarder avec condescendance et accepter pour montrer que le mouvement LR est divers et qu’il contribue au vivre-ensemble ?

Haro sur une diversité d’occasion, de prétexte, qui n’est qu’une marque déguisée d’une condescendance aujourd’hui dépassée ? Regardez Macron sur le plan de la méthode de recrutement des députés et sur celui institutionnel (convocation du Congrès à Versailles au mois de Juillet 2017 avant la déclaration de politique générale du Premier Ministre Philippe).

Publicité

Revoyez votre logiciel idéologique, remettez à plat la façon de faire, Macron vous a montré la voie. Plusieurs militants LR quittent le navire pour rejoindre LREM. Attention LR risque d’être une coquille vide et une secte entre copains de droite et d’extrême-droite avec un accord futur avec un Front National qui aura changé de nom. Méditez le propos de Jankélévitch à propos de la morale: "Pour rebondir, il faut d'abord s'abaisser". #Les Républicains #Laurent Wauquiez #Emmanuel Macron