Nous sommes décidément un pays bizarre et rageur, nous aimons les rois, mais nous sommes tout à fait disposés à les tuer. La photo officielle de Macron symbolise ce panache monarchique républicain avec un Macron installé devant son bureau, à équidistance entre le drapeau français et le drapeau européen et certains ouvrages ouverts sur sa table de travail. On y trouve aussi une horloge, celle du Conseil des Ministres dit-on. Tous ces symboles caractérisent la place monarchique occupée par le Président Macron. On lui reproche d’avoir cette attitude, c’est au moins l’approche de la France Insoumise de Jean Luc Mélenchon qui boycotte le discours du Président de la République à Versailles.

Publicité
Publicité

Cette contestation du discours officiel participe, selon Mélenchon, de la volonté de son groupe de ne pas se laisser faire. Il explique à la télévision que, lors de la constitution des Commissions et des groupes de travail, son groupe a été ignoré, voire martyrisé car il n’obtient rien. On aura noté que Mélenchon se présentait en cravate pour délivrer son adresse au peuple français, entouré de quatre militants, trois garçons qui ne portaient pas la cravate et une femme. D’autres responsables de groupe, comme Lagarde de l'UDI, ont décidé de ne pas participer à la réunion du Congrès.

Quelle signification peut-on tirer de cette adresse à la Nation par Macron sur le mode américain ? On se plaignait de l'attitude Sarkozy et de Hollande qui n'incarnaient pas la fonction présidentielle, voilà un jeune homme qui le fait à merveille, on s'en plaint ! Décidément la France a du mal à entrer dans le nouveau monde, elle préfère les vieilles méthodes de travail et d'organisation, malgré son discours sur l'ouverture et sur la modernité.

Publicité

Adresse de Macron à la Nation sur le mode américain ?

Macron montre à la société française sa capacité à s’installer de façon durable dans les habits de Président de la 5ième République.

On avait douté à droite comme à gauche, et au nom de la vieille politique de sa capacité à s’installer dans les habits du monarque républicain de la 5ième République. On s’est trompé et Macron réussit parfaitement son parcours. Il y a un faux débat en France sur l’ordre de préséance entre le président de la République et le Premier Ministre dans la livraison du message républicain à la France. Il faut que les journalistes, qui souvent commentent l’actualité sans faire un détour par l’analyse constitutionnelle, sachent que, dans l’ordre protocolaire, c’est le Président de la République qui doit parler avant le Premier ministre.

Comme toujours en France, on préfère les chicayas à l’analyse réelle. Que Mélenchon, qui parle dégagisme (alors que lui-même devrait dégager, compte tenu de la longévité en politique- près d’une trentaine d’années), se rassure : Macron ne va se comporter pendant sa mandature en monarque.

Publicité

En revanche, on attend de Mélenchon un peu plus de sérénité, de calme, de sagesse pour le dinosaure de la politique qu’il est et qui mériterait de dégager de la politique. Macron est plus rusé et plus rapide que lui, c’est ainsi la vie.

A quoi sert Mélenchon au sein de l’Assemblée ?

Si on était méchant, on pourrait répondre à rien et qu’il devrait céder sa place à ses jeunes collègues de la France Insoumise au lieu d’occuper tout l'espace, comme il le fait, en essayant de faire croire, et avec malice, que ce sont ces jeunes collègues qui lui donnent la possibilité d’exister. Mélenchon est un pur produit de la politique française. On est bavard, on alerte les télévisions. On a les flashs et la lumière sur soi, mais on demeure un peu nul sur le plan de l’efficacité dans le domaine de l’action politique pratique sur le terrain.

Qui est Mélenchon ? C’est un tribun, il faut reconnaître qu’il manie bien la langue française, (langue de l’entourloupe en politique, alors que la langue anglaise est beaucoup plus pragmatique dans les affaires), il séduit les jeunes âmes qui n’ont pas d’expérience politique et qui ne connaissent pas la notion de cynisme en politique comme peut l’avoir Mélenchon. Il critique, c’est son droit, les institutions de la République, mais on peut noter que ce sont ces mêmes institutions qui l’ont bien nourri jusqu’à l’âge de 66 ans et qu’il a exercé son métier de prof d(‘histoire que très peu de temps, comme le rapportent certains journaux.

Monsieur Mélenchon, vous avez le droit de vous opposer, mais vous n’êtes pas sur un marché, vous ne vendez aucun produit. L’Assemblée Nationale est une chambre respectable et respectueuse. #Gouvernement #Jean-Luc Mélenchon #Emmanuel Macron