Les chapelles de ce que l’on appelle encore #La droite LR (Les Républicains), sonnent les cloches avant la rentrée de septembre. Fasquelle réunit les jeunes LR au Touquet et il y présentera sa candidature pour diriger le parti. Alain Juppé réaffirme ses valeurs humanistes dans sa belle ville de Bordeaux mais n’entend pas croiser le fer contre Wauquiez, sûr de sa force pour remporter la présidence du parti. Xavier Bertrand reste retranché dans sa région des Hauts de France. Darmanin, soutier de Nicolas Sarkozy, a rejoint Macron avec Edouard Philippe et Bruno Le Maire. Pécresse boude dans son bureau de la région Ile de France et crée un nouveau mouvement, appelé « Libres », qui réunit ses troupes le 10 septembre dans la région parisienne.

Publicité
Publicité

A l’Assemblée nationale, le nombre de députés LR a été divisé par 2 et Solère, député de Boulogne-Billancourt, est à la tête d’un mouvement dit « Les constructifs » qui votent non plus avec leurs pieds mais avec leurs têtes. Le groupe Les constructifs est prêt à se séparer du mouvement LR Canal historique. Certains d’entre eux ont été convoqués par le bureau politique et aucune décision d’exclusion n’a été prise. Le parti LR est en panne d’idées, d’innovations intellectuelles et de programme en dehors des thématiques sur la société et la démocratie, qui restent trop générales pour susciter l’adhésion des peuples de droite.

La droite ou les droites LR : une mort annoncée dans les prochains mois ?

Après Chirac, Sarkozy et l’affaire Fillon, la droite française ne fait plus envie car elle a beaucoup de mal à exister sans un leader charismatique avec une vision, un programme et une stratégie clairement identifiée.

Publicité

Sans être désobligeant vis à vis de Wauquiez qui représente une belle mécanique intellectuelle grâce à son parcours universitaire brillant (Normale sup, agrégation, ENA), il n’a pas encore l’habit de l’homme politique visionnaire à la Macron. Il n’a pas de carrure politique, il est plutôt perçu comme porteur de flingues de Sarkozy après avoir commencé sa carrière sous les hospices du démocrate chrétien Barrot. Laurent Wauquiez a glissé sémantiquement et politiquement, on lui reproche de vouloir créer une plateforme de travail et pourquoi pas de mise en place d’une stratégie de cohabitation politique avec le Front national de Marine Le Pen. Bien sûr Wauquiez s’en défend, mais on attend de voir le maçon au pied du mur. Face à ce mur LR qui se lézarde, de nombreuses chapelles (humaniste, conservatrice, girondine, bonapartiste …) apparaissent sans trop savoir où on va. Tiens, quand on demande à Juppé pourquoi il rassemble ses amis ce samedi 26 août à Bordeaux, il répond que c’est pour parler des valeurs humanistes et quand on lui demande si l’un de ses lieutenants peut contrer Wauquiez, il dit que non.

Publicité

C’est un peu court et fadasse. Dommage pour les peuples de droite dont les leaders traditionnels sont incapables de produire la moindre idée innovante.

Une nouvelle droite attendue: Wauquiez sauveur ou fossoyeur de la droite ?

La droite LR est morte, vive la droite. Wauquiez va être élu à la présidence. On attend qu’il clarifie le vivre-ensemble des Républicains. Il doit dire quels sont les principes et les idées de rassemblement et de division. Sur l’Europe, il y a une ligne de clarification importante entre les nationalistes et souverainistes qui valorisent l’État, et ceux qui sont pour une dissolution de l’État français dans un modèle fédéral. Quels seront les rapprochements avec le Front national et sur quelle base programmatique ? Comment les questions liées à la religion, l’identité, la diversité sociologique de la France, l’Islam, la sécurité, l’école, la sécurité et les problèmes institutionnels (existence ou disparition de la V ième République) seront-elles abordées par le nouveau leader Wauquiez ? Fera-t-il des conventions thématiques qui ne touchent pas le grand peuple de droite pas toujours très informé politiquement ? Organisera-t-il une vaste consultation des militants en déclinant son programme et sa vision dans des meeting hors norme ou dans des fédérations ? Wauquiez va être confronté à une tâche gigantesque et avant de devenir le Jupiter de la droite LR, il lui faudra entreprendre des travaux titanesque pour vaincre les lenteurs et transformer en profondeur le mouvement LR et ses apparatchiks. On reste gourmand de ce qu’il va se passer avec l’avènement de Wauquiez sauveur ou fossoyeur de la droite ou des droites LR. #Les Républicains #Laurent Wauquiez