Depuis qu’il qu'il n’est plus président, on n’a jamais vu Francois Hollande aussi actif ! Lui qui voulait dévouer son mandat à ceux « qui font bouger la France », a été désigné président de la fondation « La France s’engage ». Peut-être s’est il dit, qu’après cinq ans d’inaction à la tête de l’Etat, il était temps pour lui de se mettre au travail. Certes, il est préférable de le voir président de ce genre de d’organisme, plutôt que président de l’Etat français ! Pourtant, l’idée était bonne. Enfin une initiative pour relancer l’économie française et soutenir l’innovation. En plus, le mouvement était soutenu par des poids lourds de l’économie française avec des groupes comme Artemis, BNP et même le géant Total.

Publicité
Publicité

Mais pourquoi donc, faut-il que ce soit Francois qui soit la tête de ce projet ? Avec lui, catastrophe, on passe d’un rêve d’innovation et de haute technologie à une farce dont la vocation est d’être « la communauté de ceux qui font bouger la France ». Effectivement, bouger il sait le faire et même gesticuler. Notre ancien président, comme une mouche hypnotisée par la lumière d’une ampoule, est irrésistiblement attiré par le crépitement des flashs des journalistes. Toujours très fier de lui, il répond aux questions, assurant que sa seule ambition est d’être utile à la France. Bien entendu, il n’existe personne d’assez naïf pour le croire. Chassé du pouvoir, il ne veut cependant pas qu’on l’oublie. Il est même fort probable, que dans les années qui viennent, il mette tout en oeuvre non pas pour inverser la courbe du chômage, mais pour se rappeler à notre bon souvenir !

Francois Hollande est un homme de scène

Pour nous séduire, Francois lance donc sa fondation.

Publicité

Comme n’importe quelle star américaine, il se donne bonne conscience et fait parler de lui. Avec ce genre de projet, il a le droit plusieurs fois par semaine, à de la publicités gratuites dans tout les médias. Mais le fond est creux. Dans un discours toujours aussi consensuel, il a tenté de décrire sa nouvelle action : « c’est un enjeu de rassemblement, c’est un enjeu de cohésion. C’est aussi un enjeu rayonnement de la France. Aussi nous devons nous unir, tous, pour que cette fondation soit la Fondation au service de tous ». Je crois que le véritable enjeu, c’est de faire en sorte que le cauchemar ne recommence pas, parce qu’il est un autre trait immuable du caractère hollandais : l’autosatisfaction. Son bilan est génial, il en est persuadé et veut nous le faire savoir. #media #la France s'engage #François Hollande