Publicité
Publicité
5

Avec toutes les difficultés et les souffrances que connaît le Monde en général, et la France en particulier, qui pourrait sérieusement prétendre à être aimé de tous ? Certainement pas le Président de la République #Emmanuel Macron, et encore moins son Premier ministre Edouard Philippe alors que tous deux voient leur côte de popularité continuer inlassablement à s'effriter. Toutefois, quand on s'apprête à mettre en place de façon durable une politique qui va transformer le quotidien des français, autant mieux avoir le plus de soutien possible de son côté.

Mais d'où viennent exactement toutes ces polémiques qui veulent accabler depuis quelques jours le jeune président français ? Certains prendront à partie l'immaturité ou l'insouciance du plus jeune Président de la Ve République, d'autres estimeront que la presse se fait un peu trop zélée, et une poignée ira même jusqu'à y voir la preuve que c'est Angela Merkel qui dirige en réalité les français.

Publicité

Une chose reste néanmoins certaine, l'exercice du pouvoir n'est pas un long fleuve tranquille. Le très charismatique Général De Gaulle pourrait aisément en convenir.

Une mise en scène de la communication de l'Elysée qui agace l'opposition

C'est certainement le point qui revient le plus souvent dans les reproches qui sont faits à Emmanuel Macron. Sa relation avec le monde semble théâtralisée. Toutes les actes qu'il pose désormais sont assimilés à de la "com". Et l'Elysée le sait à présent, une communication trop contrôlée peut rapidement devenir un problème. D'un côté, il y a le fait que cela impose un éloignement vis-à-vis de l'action de l'Exécutif que beaucoup vivent mal. De l'autre, cela laisse peu de place à la spontanéité, d'où l'impression de trompe-oeil qu'assène volontiers l'opposition au régime macroniste.

Publicité

Le récent déplacement du Président de la République sur Saint-Martin a ainsi vu naître son lot de polémiques. Entre le fait de savoir s'il l'utilisait comme une forme d'indifférence vis-à-vis de la marche contre la réforme du Code du travail de son #Gouvernement ou le fait de se rassurer que le président a bien dormi dans un lit de camp, le germe de la confusion médiatique est déjà semé.

Le lancer de piques ravageur du président Macron

Quand il décide de s'exprimer publiquement, Emmanuel Macron se veut méthodique et même pédagogue. Ses mots sont soigneusement choisis et ses tournures de phrases bien rodées. Le problème, c'est qu'une fois sorti de son contexte, le franc-parler du Président de la République lui donne souvent un caractère suffisant et méprisant.

La récente polémique autour des propos de "fainéants" qu'il aurait tenu à l'encontre du peuple français en est la preuve. Et tout ce folklore n'est pas pour déplaire une opposition en mal de repères. En attendant la retombée des humeurs, l'Exécutif préfère donc se concentrer sur la poursuite des réformes de la rentrée. #Édouard Philippe