Il y a encore quelques années en arrière, dans les grandes villes du monde, une chose sautait aux yeux : les femmes et leurs apparats vestimentaires. Elles étaient honorablement et élégamment vêtues. Parées de beaux bijoux, elles ne négligeaient aucun aspect de tout ce qui les rendait spécifiques et attrayantes : le vernis à ongles, le rouge à lèvres, les phares à joues, le mascara aux paupières, le fond de teint, les belles coiffures, les smokings, les robes, les jupes et ensembles, les pagnes Wax Hollandais pour ce qui concerne les femmes Africaines, le parfum, les chaussures de marque, les sacs à mains de luxe, ...etc. Aujourd'hui, cette époque paraît révolue.

Publicité
Publicité

A cause de l'insécurité, à travers toutes les grandes villes du monde, les femmes ont peur de mettre leur beauté naturelle en valeur. Du coup, la vie est devenue morose, de moins gaie. En vraie, le vol à l'arraché fait partie des violences faites aux femmes. Plus grave, le vol à l'arraché impacte négativement sur l'indicateur de développement humain des pays.

Une autre violence faite aux femmes avec des effets néfastes sur la qualité de vie féminine

En général, lorsque l'on énumère les violences faites aux femmes, on cite les violences conjugales (violences physiques, violences verbales), les agressions sexuelles et les viols. Rarement on évoque les vols à l'arraché, véritables violences de rue aux conséquences incalculables.

Qu'est-ce que le vol à l'arraché ?

Selon Wikipédia, «Le vol à l'arraché est un vol avec violence commis en arrachant de force à la victime un objet convoité (sac à main, bijoux, téléphone portable, carte de paiement, lunettes de marque, etc.). Les personnes âgées sont des proies faciles. Certaines bandes organisées constituées d'un certain nombre de personnes peuvent s'attaquer à plusieurs personnes à la fois ; la foule ne les gêne guère puisque les témoins sont souvent des observateurs impuissants et craintifs. Dans le meilleur des cas, les témoins peuvent être acteurs et réagir en poursuivant le ou les voleur(s) et l'intimer de lâcher le butin. »

Disons-le nettement, il y a quelques décennies, ce type de vol était inexistant.

Publicité

En effet, le voleur classique, c'est quelqu'un qui opère nuitamment, ou alors, à un moment, où, il est sûr d'être à l'abri de tout regard. Autant dire qu'il y a des années de cela, le vol à l'arraché n'était pas envisageable. Or, depuis quelques années, le vol à l'arraché est devenu possible, de surcroît, il prend de plus en plus d'ampleur, il est devenu un phénomène mondial, d'autant plus que toutes les grandes villes du monde le vivent. Cela ne peut que surprendre pour un phénomène assez nouveau.

En Afrique par exemple, c'est vers la fin des années 1980, début années 1990, que le phénomène du vol à l'arrachée est apparu dans des villes comme Abidjan, Lagos, Johannesburg, Kinshasa, Naïrobi...etc. Les principales victimes étaient les femmes employées dans la bureaucratie. Au niveau d'Abidjan, ces voleurs d'un autre âge n'arrachaient pas que les sacs à mains, ils arrachaient aussi les pagnes aux femmes. En principe, le costume de pagne pour les femmes constitue un ensemble de trois pièces : le haut (la camisole), le pagne qui forme la jupe, et l'autre pagne qui sert d’écharpe ou de ceinture.

Publicité

Les voleurs à l'arrachée dépouillent alors leur victime du troisième morceau de pagne qui constitue, selon la femme soit l'écharpe, soit la ceinture. Pour finir, c'est l'ensemble du costume qui est ainsi privé d'un accessoire aussi essentiel que les deux autres. On n'a pas besoin d'être à la place de la victime pour savoir la peine et la révoltes ressenties devant la perte d'un accessoire de mode aussi décisif pour ses apparats. En Afrique, au début, les victimes des vols à l'arraché étaient en général des personnes jeunes, des personnes encore actives. Mais maintenant, les victimes vols à l'arraché se comptent dans les rangs des retraités.

En Europe, plus précisément en France, le phénomène des vols à l'arraché a véritablement commencé à se répandre dans les années 2000. Les retraités en constituent les principales victimes. Cependant, quoique l'on dise, les vols à l'arraché, véritables agressions de rue impactent gravement sur l'indice de #Développement humain chez les femmes.

Un impact regrettable sur l'indice de développement humain

A cause de l'insécurité dû au vol à l'arraché, toutes les femmes de tous les pays connaissant ce fléau ont peur. Par conséquent, lors des sorties et promenades, on rencontre de moins en moins de femmes joliment bijoutées. Non plus, l'élégance des femmes qui inspirait la gaieté, le bonheur et la joie de vivre est devenue rare à travers les pays. En Afrique par exemple, surtout en Côte d'ivoire, les femmes exposées au quotidien aux vols à l'arraché et ainsi vulnérabilisées ont renoncé au port de Pagne Wax Hollandais, un pagne très onéreux. En effet, on se dit qu'au prix que ça coûte, il est suicidaire de porter son pagne Wax Hollandais avec le risque accru de se le faire piquer par voleurs à l'arraché. Donc, les Pagnes Wax Hollandais, les femmes Ivoiriennes les achètent a gogo ; cependant, elles les entassent dans les cantines, dans les armoires, par peur de se les voir arrachés à même le corps, si elles les portent. Désormais, et, en désespoir de cause, les femmes Ivoiriennes préfèrent maintenant le pagne de premier prix, de fabrication chinoise. Si on le vole, au moins, on n'aura pas beaucoup dépensé. En outre, les femmes Ivoiriennes portent de moins en moins de bijoux en or car c'est le vol à l'arraché le plus violent. En cas de vol à l'arraché portant sur un collier en or, on peut y laisser sa vie. En effet, lorsqu'ils mettent leur dévolu sur le collier en or, les voleurs à l'arraché le saisissent et le tirent jusqu'à le briser et ils prennent la fuite avec les morceaux. Selon la solidité du collier en or, il peut mettre du temps à se rompre et c'est là, où, la victime risque de s'étouffer et perdre la vie. Lorsque la victime s'en sort vivante, c'est avec des blessures au cou.

Au niveau de l'Europe même, de moins en moins de femmes portent des bijoux à cause des vols à l'arraché. Non plus, les femmes Européennes ne se promènent plus avec des sacs à mains de luxe. Tous les objets de luxe qui font partie de la mode sont désormais mis de côté. Chaque femme préfère maintenant aller au boulot, aller faire des courses, aller à la promenade dans la stricte sobriété. On se demande alors l'intérêt d'acheter des choses de valeur si ce n'est pas pour les porter. Tout cela rend la société très triste. Et voilà comment l'indicateur de développement humain est au rouge dans les pays victimes du vol à l'arraché. #Insécurité #Vols à l'arraché