Arrivé en 2011 auprès de Marine Le Pen, Philippot a réussi un tour de force : apporter de l’intelligence et de la stratégie communicationnelle pour un parti dont les thèmes étaient relativement au ras du sol, comme l’identité, l’immigration, la France chez elle et aujourd’hui le coucous-gate. Phillipot prend acte du désaccord avec la vieille garde lepeniste qui le tient pour responsable de l’échec de Marine au cours du débat contre Macron et lors des élections législatives. Le véritable problème est que le #Front National, au-delà de Jean-Marie le Pen ou des références à Maurras, n’a jamais réussi à théoriser sa place dans la 5ième République en tant que parti possible de gouvernement.

Publicité
Publicité

Jean-Marie Le Pen a construit un parti protestataire, Philippot a voulu changer la ligne pour en faire un parti de gouvernement avec l’assentiment de #Marine Le Pen qui a tué le père et obligé la nièce, Marion Le Pen, à tenir ses distances vis-à-vis du mouvement.

Les reproches du Front National à Philippot sont cousus de fil blanc et inessentiels.

On reproche à Philippot de ne pas avoir tenu compte de la détresse politique et situationnelle des militants du Front National qui, tout en combattant l’Europe, souhaitaient garder l’Euro alors que Philippot était pour l’abandon de l’Euro et le recours à un Franc nouveau qui aurait donné la pleine souveraineté à la France. Si Philippot était clair avec cette monnaie dans sa tête, ce ne fut pas le cas de Marine Le Pen qui, ne connaissant rien en analyse économique, s’est pris les pieds dans le tapis au cours du débat avec Macron.

Publicité

Pour Jean-Marie Le Pen, c’est une victoire contre Phillipot car il n’a jamais porté dans son cœur le Vice-Président du Front National en charge de la stratégie et de la communication. On reproche à Philippot d’avoir délaissé les thèmes traditionnels du Front National (immigration, sécurité, identité) et d’avoir privilégié les thèmes sociaux comme l’économie, l’intégration et une société plus ouverte. On sait maintenant avec le coucous-gate ce qui lui est reproché par les dirigeants du Front National canal historique.

Philippot a incarné une modification de la ligne traditionnelle qui s’est traduite par une forte progression du Front National aux élections européennes et à la place actuelle du Front National dans l’espace politique français. Le FN est devenu fréquentable, qu’on le veuille ou non, et cela grâce à Philippot qui a pesé de tout son poids et de son intelligence dans les débats de société. Sans être militant du Front National, ce parti est intéressant pour l'analyse politique du vieux monde que Macron veut abattre.

Publicité

Que restera-t-il du Front National après le départ de Philippot ?

Le départ de Philippot risque de laisser un vide intellectuel au sein du Front National et ce n’est pas David Rachline, Sénateur Maire de Fréjus, Directeur de campagne de Marine, qui va être le nouveau stratège du Front National. Ce n’est pas non plus Nicolas Bay, Secrétaire général et ancien mégretiste (départ de Mégret du Front National en 1998) qui sera capable de remplacer intellectuellement Philippot considéré comme un bourreau de travail et un organisateur hors pair. Le départ de Marion Maréchal-Le Pen, le refus actuel de gauchisation de la ligne traditionnelle du Front National posent un problème de positionnement à ce parti, malgré la volonté de renouveau des principaux dirigeants et surtout des militants. Philippot pourra-t-il rejoindre Dupont d’Aignan et créer un vaste mouvement de droite et des souverainistes qui irait jusqu’à Wauquiez, au moment où les centres droit et gauche (partis radicaux de droite et de gauche) se réunissent en un parti du centre. Pour ma part, Marine Le Pen est doublement affaibli par son débat avec Macron -elle a montré qu’elle n’était pas à la hauteur et au niveau- et par le départ de Philippot qui est le résultat de son acte d’autorité inutile. En clair, Marine Le Pen est perdue et Macron a aidé ce parti et sa présidente à suivre la voie de garage et de l’impasse idéologique.

Bravo Président Macron, vous avez réussi à favoriser la décomposition de l'espace politique français, l'espace du vieux monde et des vieux appareils politiques. le Front National est l'un de ceux-là. #Florian Philippot