Publicité
Publicité

2017 a été une sale année pour les journalistes. De son côté, le candidat #Macron s'est dit victime de fausses nouvelles... ce qui ne l'a pas empêché d'être élu. Au pouvoir, il veut une loi renforçant le contrôle de l'information [VIDEO]. Encore une restriction de la liberté d'information ? Ou élagage d'un afflux la brouillant ? La loi serait-elle applicable ?

Liberté de la presse en danger

65 journalistes assassinés en 2017, dont 7 journalistes-citoyens. 326 journalistes emprisonnés, dont 107 blogueurs. La liberté de la presse a reculé dans le monde entier, y compris dans les démocraties. Surtout en Europe où l'indice de censure a augmenté de 17,5%.

Publicité

La France est en zone jaune. Au prétexte de la lutte contre le terrorisme, la loi sur le renseignement permet l'écoute des journalistes. Les propriétaires des journaux ne sont pas attachés à la liberté d'information et le journalisme d'investigation n'est pas encouragé. Un petit groupe contrôle les grands médias. Le grand public se méfie donc de la presse. Professionnels ou amateurs, les journalistes sont mal-aimés et malmenés. Pourtant, Macron semble s'en méfier et prévoit de renforcer l'arsenal législatif contre eux. Pourquoi ?

Internet et télé : un danger ?

Information ou intoxication ? Difficile de faire le tri parmi toutes les informations circulant sur internet. Théories du complot, appels au djihadisme mais aussi printemps arabe... Pour le pire comme pour le meilleur, la fabrication de l'information par Monsieur Toulemonde permet l'avènement d'un autre monde.

Publicité

Malgré sa réussite, Macron, lui, reste préoccupé par la campagne de déstabilisation qu'une puissance étrangère aurait mené contre lui durant la période électorale. Aussi veut-il créer une loi spéciale pour préserver la souveraineté de la France durant ce moment délicat.

Avec la nouvelle loi, le pouvoir du CSA. serait accru. L'anonymat sur internet ne serait plus de mise. Le contenu pourrait être supprimé, le site déréférencé, l'utilisateur bloqué...

Loi : vraiment utile ?

Non. L'article 27 de la loi du 28 juillet 1881 permet déjà de lutter contre les fake news... Le problème récent est la globalisation, qui entraîne l'accès à la presse étrangère, sur laquelle la loi française de plus d'un siècle n'a pas autorité.

Une loi française récente pourrait passer pour empêcher les médias étrangers de diffuser des contenus inexacts chez nous. Mais comment fera-t-on pour empêcher le Français ordinaire d'aller chercher l'information à l'étranger ?

Centré sur lui-même, Macron prévoit une loi contre l'ingérence des Etats étrangers dans la politique intérieure de la France.

Publicité

Il en aurait été lui-même l'objet. Mais certainement pas la victime. Puisque les Français sont restés indépendants dans leur choix de l'élire. Cependant, l'avènement d'internet, la globalisation et la fabrication horizontale de l'information soulèvent de nouveaux questionnements intéressants. Fallait-il pour autant introduire un projet visant à restreindre la parole d'une presse déjà bien trop muselée ? #fakenews #libertédelapresse