Les touristes qui ont visité Paris en couple depuis des décennies ont scellé très souvent leur histoire sur le Pont des Arts. Ils avaient pour habitude d'y mettre un cadenas et d'y faire une demande en mariage, ou une déclaration romantique à leur douce moitié. Il y avait 45 tonnes de cadenas métalliques, de quoi satisfaire tous ceux qui considèrent Paris comme étant la ville de l'amour. Mais lundi matin, la mairie de Paris a débuté le grand nettoyage. Les cadenas étaient devenus trop dangereux. Les histoires scellées devront se trouver un nouveau point d'ancrage.

Ces cadenas étaient devenus trop lourds pour le pont des Arts. L'année dernière, une plaque métallique était tombée sous le poids des cadenas. Selon les estimations, ils étaient entre 700 000 et un million à orner le pont. C'est énorme! Les nostalgiques crieront à l'injustice, les plus pragmatiques diront que la logique ne permettait plus d'avoir les cadenas éternellement sur cette infrastructure.

Comme le mentionnait Bruno Julliard, l'adjoint chargé de la Culture à l'hôtel de ville de la capitale, « Paris doit rester la ville de l'amour, il faut que le couple continue de s'y déclarer leur attachement. Mais, de grâce, pas en y laissant des cadenas métalliques ». Les autorités parisiennes essaient de trouver une seconde vie aux centaines de milliers de cadenas qui ont été décrochés du pont lundi matin.

Des cadenas métalliques à l'art urbain

Les grillages métalliques qui accueillaient les cadenas seront remplacés par des œuvres d'art urbain sur la Seine. Il sera fermé de lundi à vendredi pour cette manœuvre de nettoyage.

Des nostalgiques choqués

Certains sont contre cette décision, voyant dans ce pont des arts cadenassé l'âme de Paris et du peuple amoureux. C'est une légende urbaine qui prend fin.  Maintenant, les gens devront trouver un autre endroit. Néanmoins, il est vrai qu'ils étaient devenus dangereux. Leur poids était trop important. Mais, un entre-deux aurait pu être envisagé en laissant des sections nettoyées sporadiquement. Que les amoureux se rassurent,  ils ont encore tout Paris pour s'aimer et le faire savoir. #Union Européenne #Paris culture