Une femme a tenté d'entrer illégalement une fillette de 4 ans en France, en se cachant dans une valise. Selon ce qui a été appris, la femme avait déjà commencé les procédures habituelles pour l'adoption internationale d'un enfant, de nationalité haïtienne. Mais pour accélérer les choses, elle a décidé de l'emmener en France. La femme était arrivée en Turquie, où il avait fait un #Voyage en France. Mais à la douane, ils ne permettent pas de passer le bébé, parce que sans papiers. À ce stade, il est pris l'idée: elle a acheté une nouvelle valise et laissez-nous dans la petite fille. Après cela, la femme l'a amenée à bord d'un autre avion, alors il a acheté le billet, comme bagage à main. Et ella a mis la valise dans le compartiment supérieur.

Le voyage

Mais le voyage d'Istanbul à Paris est long et une fille de 4 ans ne peut pas rester immobile pour toujours. Elle a commencé à bouger et à faire du bruit, attirant - involontairement - l'attention des autres passagers qui ont demandé à la femme d'ouvrir la valise. Après cela, à l'atterrissage, l'équipage de l'avion livré la femme à la police. La femme a été arrêtée à son arrivée à Paris, mais a été libéré. Les autorités ont décidé, cependant, ne pas porter plainte à la femme appuyez sur.

Maintenant, la question sera étudiée, aussi de comprendre comment l'enfant caché dans la valise peut être échappé aux contrôles dans les aéroports. Comme divulgué, la femme, qui vit en France avec les pratiques actuelles pour l'adoption internationale d'un enfant en Haïti, n'a pas encore été dénoncée par le pouvoir judiciaire, qui est maintenant face à la compagnie aérienne, une fois que l'avion a atterri à la capitale française.

Il semble une histoire incroyable, mais il est vraiment réussi et, heureusement, il a fini par tout droit. L'enfant n'a pas subi de tout type de dommage, tandis que la femme n'a pas été arrêté. Il était un passager à remarquer des mouvements suspects à l'intérieur du chariot de la femme, qui, après la découverte de l'enfant des chocs cachés dans une valise, a été détenu à l'aéroport Charles De Gaulle.