Un SOS crié dans la corne de l'Afrique


Après avoir touché environ quatre millions de personnes et tué près d'un habitant sur vingt, et un enfant de moins de cinq ans sur dix en Somalie, durant la grande crise alimentaire survenue entre 2010 et 2012, l'ONU tire à nouveau la sonnette d'alarme.

Aujourd'hui, plus d'un million de somaliens, soit 10% de la population du pays, souffriraient de malnutrition et 2,1 millions seraient en situation alimentaire précaire. Portant à 3,2 millions, soit 30% de la population, le nombre d'habitants nécessitant une aide humanitaire urgente.

Des priorités budgétaires à revoir

 

Lors de la cérémonie du prix Nobel de la paix, à Oslo, Malala Yousafzai a déclaré :

« Je refuse d'accepter que le monde soit trop pauvre pour scolariser tous les enfants quand une seule semaine de dépenses militaires suffirait »

En effet, il est difficile de parler de « Crise économique » lorsque l'on voit les budgets de la Défense des grandes puissances de ce monde. Alors quand on sait que des centaines de millions d'euros peuvent être obtenus en vendant une partie d'un aéroport ou que des milliards d'euros peuvent être cotisés pour l'Ukraine, on se demande comment on peut ne pas avoir assez pour faire en sorte que tout le monde puisse manger à sa faim.

Des riches toujours plus riches

Le 10 juillet 2014, le journal Sud Ouest a écrit un article intitulé : « Toujours plus riches : La France n'a jamais compté autant de milliardaires »

Le 30 septembre 2014, c'est le journal Les Echos qui intitule l'un de ces articles « Le buzz des Etats-Unis : Les milliardaires toujours plus riches »

Dernier exemple, le 18 mai 2014, le 20 minutes a écrit : « Les riches plus riches que jamais en Grande-Bretagne »

Bref, comme dirait Mr.Mondialisation, dont sa page facebook atteint presque les 450 000 « j'aime » : « Crise économique ? C'est vite dit... »

Les clivages sociaux-économiques ne cessent de s'agrandir.

Généralement, celui qui tire la sonnette d'alarme le fait pour que les autres se bougent et se mettent à agir. En espérant que cette fois, ce soit celui qui fait retentir l'alarme qui agisse !