Que c'est triste de voir des humains se faire tuer par leurs semblables !

Ce que les Français viennent de vivre à Paris au cœur du système est tout juste regrettable. Regrettable que des hommes en arrivent à cet extrême !

Regrettable que des hommes partent de chez eux, parcourent des centaines, voire des milliers de kilomètres pour aller tuer leurs semblables.

C'est ce que viennent de faire à Paris les frères Kouachi. Sont-ils les premiers à le faire ? Bien sûr que non. A la suite de l'énigmatique Ben Laden en septembre 2001 aux Etats-Unis, ils n'ont fait qu'imiter en utilisant les moyens de bord à leur disposition ce que les armées françaises et américaines font dans le monde en général très loin de chez elles, et en Afrique en particulier depuis des lustres.

Malheur à tous ceux qui volontairement, mettent un terme à la vie des autres. Rien ne saurait justifier leur acte.

Au nom de quel Dieu, l'on pourrait se demander, l'attentat de Paris a-t-il été perpétré ?

De la même manière, l'on se demande au nom de quelle liberté les armées françaises et américaines pour ne citer que celles-là, massacrent à travers monts et vaux des peuples qui ne les ont jamais invitées et qui ont marre de leur présence. En Afrique, en Afghanistan, au Pakistan, en Syrie, en Irak, au Yémen, Français et Américains arment et forment des hommes pour tuer des hommes. Ceux qui sont ainsi massacrés par vos soins ne sont-ils pas autant de « Charlie » et de « Mozart » assassinés pour leurs familles, pour leurs pays ?

Qui est plus barbare que qui ? Les Kouachi ne sont pas plus barbares que les armées françaises ou américaines qui ont fait de la Lybie un "beau merdier". Et ce qui est patent, c'est que partout où ces armées sont passées semant la mort à tour de bras, elles n'ont jamais vaincu qui que ce soit malgré leur puissance de frappe. Elles auront beau jeu d'avoir rompu Kadhafi pour livrer l'Afrique au vandalisme, et quoi encore ? Elles ont été vaincues au Vietnam, en Afghanistan, en Algérie…et jusque-là elles ne cessent de s'engouffrer à corps perdu dans leur chevauchée macabre sans jamais remettre en cause ni leur aveuglement, ni leur barbarie.

Et l'Afrique alors ? Personne ne s'en soucie. Si oui, pour célébrer le massacre des Djihadistes que vous avez vous mêmes formés et armé pour désorganiser les peuples africains à votre profit. Non messieurs les politiques français. Personne ne vous autorise à parcourir des milliers de kilomètres pour venir semer la mort parmi de paisibles Ivoiriens, Libyens, Maliens ou Centrafricains. Ces « Charlie » là ont aussi droit à votre compassion. Ils veulent être libres sans vous qui n'aspirez qu'à les opprimer en massacrant sans compter et sans bavure tous ceux qui tentent de vous faire face.

Autant les Français et ceux qui épousent leur idéologie pleurent « Charlie » à l'unisson avec le monde prétendument libre, autant l'Afrique, cette partie du monde toujours opprimée, n'a pas moyen, ni de pleurer, ni de demander aux autorités françaises de cesser d'assassiner ses « Charlie ».

L'Afrique aussi a des « Charlie ». Sauf s'il y a des « Charlie » qui ne doivent pas mourir et d'autres formatés pour être massacrés par milliers sans que cela n'émeuve personne. Que le monde est injuste ! #Charlie Hebdo