Les relations entre Moscou et Téhéran se consolident au travers du renforcement de la "coopération militaire bilatérale, en raison d'intérêts communs" aux deux pays.

Signature d'une convention bilatérale dans différents domaines

A Téhéran, le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, a rencontré son homologue iranien Hossein Dehghan. Cette visite a été scellée par la signature d'une convention bilatérale entre les deux pays, qui comprend la coopération militaire, technique et de la défense. Ce qui confère donc évidemment une autre dimension au développement des relations entre la #Russie et l'Iran.

Politique étrangère

Par ailleurs, et dans le contexte où la stabilité de la région et dans le monde en général reste tributaire du phénomène du terrorisme et de l'ingérence des Etats-Unis dans les affaires régionales et internationales, les deux parties ont considéré que cette question est l'un des piliers de la coopération entre les deux pays, et ce, hormis l'échanges de l'expertise militaire.

Accord relatif au système des missiles S-300

D'autre part, la visite du ministre russe de la Défense et la signature de la convention de coopération militaire, technique et de la défense a réouvert des dossiers qui étaient en veille entre les deux pays, tel que l'accord relatif à l'acquisition par l'Iran du système des missiles S-300 russes.

Effectivement, le développement des relations bilatérales entre la Russie et l'Iran va éliminer les obstacles qui bloquaient les précédents accords militaires.

Même vision à l'égard de la crise syrienne

La convention entre les deux parties, qui stipule que la Russie fournira à l'Iran le système des missiles de défense S-300, le prouve: cette convention confirme aussi la détermination des deux pays à développer les relations bilatérales dans tous les domaines. Citons l'exemple de la politique étrangère: Téhéran et Moscou sont d'accord sur un certain nombre de questions régionales et internationales, en particulier leur vision à l'égard de la crise syrienne et le programme nucléaire iranien.