Le #Gouvernement français met en œuvre une campagne, intitulée "StopDjihadisme". Cette plate-forme est en charge de diffuser divers fichiers et vidéos afin de contrer la propagande visant les personnes qui tendent à la radicalisation, mais aussi de donner des conseils aux proches qui doivent faire face à ce genre de situation. But ultime donc: agir contre la menace terroriste.

Ce mercredi 28 janvier, le gouvernement français a lancé cette initiative, qui comprend un site web, un hashtag et une vidéo. Dans cette dernière sont repris et listés les différents codes utilisés par des groupes radicaux, comme Daech par exemple, dans leurs vidéos de propagande. Ensuite, les arguments utilisés et prônés par les djihadistes ont été regroupés, et opposés à la réalité syrienne. Des images parfois choquantes sont diffusées dans ce clip-vidéo, cela afin de sensibiliser un maximum à la réalité du terrain. Le gouvernement a voulu ainsi démontrer et prouver que ces groupuscules extrémistes prétendent défendre une action humanitaire, alors qu'il n'en est rien. En effet, il s'agit plutôt sur le terrain de massacres perpétrés à l'encontre des populations. Bref, des actes totalement inhumains.

En outre, cette plateforme explique comment s'y prennent ces groupes pour attirer les jeunes dans leurs rangs. À titre d'exemple, les djihadistes utilisent l'imagerie du jeu vidéo pour "recruter".

Il est aussi possible de visionner sur ce site des témoignages d'experts qui aident à mieux comprendre ce que représente la menace terroriste, ainsi que les mécanismes qui poussent à une radicalisation.

Enfin, un numéro vert "anti-djihad" est mentionné, pour permettre aux citoyens de signaler d'éventuels cas ou risques de radicalisation observés.

En résumé, cette plate-forme rassemble quatre grands onglets: comprendre la menace terroriste, agir, décrypter la propagande djihadiste, et se mobiliser ensemble. Ces diverses catégories comprennent l'ensemble des informations nécessaires à la prévention de ce #Terrorisme à grande échelle qui menace la France.

Le gouvernement français se mobilise

Depuis les attentats terroristes opérés au début du mois de janvier, la France met tout en œuvre pour renforcer la sécurité. Et cela passe aussi par la prévention. C'est d'ailleurs ce qu'affirment Manuel Valls, Premier ministre, et Bernard Cazeneuve, ministre de l'Intérieur. Leur objectif dans les semaines qui viennent est de lutter contre l'embrigadement "online", principalement via les réseaux sociaux, par des groupuscules djihadistes.

Diverses mesures sont actuellement étudiées par le gouvernement pour ce faire. Il est envisagé de rendre plus stricte la loi contre les discours d'appel à la haine, de bloquer plus facilement les sites appelant au terrorisme (sans qu'un recours à la justice ne soit obligé au préalable), ou encore de faire pression sur des opérateurs internationaux tels que Google et Facebook pour qu'ils soient plus vigilants quant à la diffusion de contenu appelant à la haine. #Jihad