Dans le cadre du projet de #Loi sur la modernisation du secteur de la presse, le sénat a adopté un amendement qui porte désormais le nom du directeur et dessinateur de Charlie Hebdo asassiné le 7 janvier dernier : Charb. Il s'agit en effet d'un amendement pour lequel il millitait déjà avant son décès et qui lui tenait beaucoup à cœur, selon ses proches. Mais qu'est ce que cet amendement change et pourquoi est-il si important a l'heure actuelle ?

L'amendement Charb permet la défiscalisation des dons des citoyens à des entreprises de presse. Il permet aux citoyens de soutenir financièrement une presse qui leur est chère ou pour laquelle ils souhaitent se battre. Certains journaux comme Charlie Hebdo ou L'Humanité ne sont pas financés par des publicités et sont souvent dans des situations financières difficiles. Personne n'ignore que Charlie Hebdo était au bord de la faillite avant le drame du 7 janvier dernier...

Dans les faits, la loi prévoit une réduction d'impôts de 30 a 50% pour les particuliers qui souhaitent participer au fonctionnement d'une entreprise de presse, notamment en investissant dans son capital financier. 30% pour les investissements a partir de 2000 euros et 50% pour ceux visant les entreprises de « presse solidaire »

Cet amendement arrive à un moment où la situation de la presse en France est critique. En effet, le secteur connaît une crise depuis plusieurs années. Il ne s'agit pas de soutenir la liberté d'expression comme beaucoup aiment à le dire, ni de répondre aux attaques du 7 janvier dernier mais bien de responsabiliser les citoyens en leur proposant de s'investir dans les médias qu'ils aiment, dans les journaux qu'ils souhaitent lire et dans les projets de jeunes souhaitant se lancer dans la presse. C'est d'ailleurs ce qu'appuie Fleur Pellerin, ministre de la culture, qui rappelle que cet amendement est aussi fait pour soutenir les jeunes entreprises et les aider a récolter les fonds nécessaires à un bon départ.

L'envie de donner le nom de Charb à cet amendement est compréhensible, mais je ne pense pas qu'il faille y voir un lien avec la dramatique action des jihadistes sur le journal Charlie Hebdo. Cet amendement est là pour aider la presse et non pour promouvoir la liberté d'expression face à des menaces extérieures. La liberté d'expression nous l'avons, et je ne pense pas qu'il faille le prouver à qui que ce soit. Cette loi était nécessaire bien avant les événements du mois dernier et j'espère qu'elle aidera de nombreuses entreprises de presse à se relever et à continuer d'écrire et d'informer, peu importe leurs orientations politiques ou religieuses. #Investissement