Le #Front National a mis les bouchées doubles pour les Départementales qui se tiendront les 22 et 29 mars prochains, et sera la formation politique la plus représentée avec plus de 7 000 candidats répartis sur les cantons français. Problème : quantité n'est pas forcément synonyme de qualité, et le bureau national du FN se retrouve avec certains candidats complètement à contre-courant de la "dédiabolisation" voulue par Marine Le Pen, sans parler de l'affaire Arnaud Couture dans l'Allier. 

10 candidats xénophobes suspendus 

"Tout le monde peut avoir des brebis galeuses", dixit Marine Lepen sur BFM TV, mais dix candidats accusés de xénophobie sur une seule et même élection, cela fait désordre ! L'Union des étudiants juifs de France et SOS Racisme ont d'ailleurs annoncé cette semaine qu'ils portaient plainte contre ces fameuses "brebis galeuses" pour "des propos racistes et antisémites" tenus sur Internet. La dizaine de candidats incriminés a été suspendue sur le champ et convoqués devant la commission de discipline du parti. Ceci dit, impossible pour Marine Le Pen de se débarrasser d'eux complètement pour les prochaines élections, le dépôt de candidature est clos et définitif depuis le 16 février, les affiches sont prêtes, la machine ne peut plus reculer. Il va falloir faire avec, même si la présidente du FN a assuré, toujours sur BFM TV, qu'au cas où ils seraient élus, ces conseillers départementaux "ne seront pas élus du Front national".

L'affaire Arnaud Couture

Dans l'Allier, sur le canton de Cusset, c'est une mise en examen du candidat FN Arnaud Couture, pour détention de photos pédopornographiques, qui fait scandale. Aussitôt la mise en examen annoncée, ce dernier a souhaité se retirer de l'élection, mais là encore le Front National est bloqué, et n'a pas pu accéder à sa demande. Il est impossible de retirer sa candidature sans l'accord de son binôme Amanthe Galango qui, elle, souhaite poursuivre sa campagne, d'après les informations du quotidien régional La Montagne. Toutefois Arnaud Couture va tenir son engagement et ne participera pas du tout à l'élection. Il va aussi démissionner de son siège de conseiller municipal à la mairie de Cusset, et n'aura plus de fonction au sein de l'antenne local du FN.

Plus l'armée est grande, plus il est difficile de surveiller ses troupes ! #Élections