« Le tabac, c'est tabou, on en viendra tous à bout, » tel semble être le crédo de Marisol Touraine qui se bat bec et ongles, bien décidée à mettre à terre le tabagisme des français, en faisant examiner un à un les différents amendements de son projet de Loi Santé. Vers un pays libéré des chaînes de la nicotine ?

Les cigarettes : toutes les mêmes 

L'une des premières mesures avancées par la Ministre de la Santé est celle du paquet unique, qui devrait prendre vie d'ici mi-2016. Plus moyen de choisir telle ou telle marque parce qu'elle coûte moins cher, parce que le paquet est plus joli ou simplement pour faire comme les copains. Désormais, tous les paquets de cigarettes seront strictement identiques et neutres, privés de tout logo mais pas des images trash de gorge perforée et de poumon déchiqueté visant à montrer que « le tabac c'est mal. »

Bien sûr, cette mesure déplaît fortement aux industries du tabac, pour lesquelles une baisse de chiffre d'affaire est à la clé, mais également aux buralistes qui voient cette uniformisation un peu comme la nouvelle étoile jaune des fumeurs. Et pour rendre cette mesure cohérente, on interdira également les publicités liées au tabac (y compris électronique) ainsi que les différents arômes (mentholés, chocolat, caramel...) dans les cigarettes. Donc, plus aucune alternative pour ceux qui n'aiment pas le goût du tabac.

Attention aux enfants

On ne peut, bien sûr, pas interdire les parents de fumer chez eux en présence de leurs enfants, mais on peut tout de même limiter ce phénomène. Aussi, l'un des amendements prévoit que tout conducteur surpris à fumer dans sa voiture en présence d'un enfant de moins de 12 ans soit sanctionné. Là, il ne s'agit plus seulement d'endiguer le tabagisme actif, mais également le tabagisme passif qui fait au moins autant de dégâts. De plus, on estime que, si ils ne voient pas leur parents fumer, les enfants seront peut-être moins incités à le faire plus tard. Mais on peut opposer comme contre-argument le fait qu'un certain nombre de fumeurs adolescents imitent leurs amis, et non leurs parents.

Vers une suppression totale ?

Jean-Louis Touraine, député socialiste du Rhône, propose d'interdire la vente de cigarettes à toute personne née après le 1er janvier 2001. Un amendement délicat qu'il va être difficile de faire passer, mais aussi de faire respecter dans un premier temps, car il est facile d'envoyer un aîné acheter ses cigarettes à sa place. Toutefois, si cette mesure passe, elle pourrait prouver son efficacité à long terme puisque la population née avant 2001 sera bien amenée à s'éteindre un jour...

Tolérance minime du vapotage

« Je ne fume pas, je vapote, » répètent inlassablement les fumeurs 2.0. Et bien, au regard de la loi, c'est la même chose : c'est interdit dans les lieux publics (restaurants, écoles, transports en commun, bureaux...) mais aussi, bien évidemment, interdit aux mineurs. Certes, e-fumer est moins dangereux que fumer, mais le mieux, c'est toujours de ne pas fumer. Et bien sûr, à côté de ça, le prix du tabac continuera d'augmenter tous les ans ; si ça ne dissuade pas les fumeurs actifs, ça aura au moins le mérite de compenser la baisse de consommation liée aux mesures précédentes.