Parmi les sujets à l'ordre du jour de la visite du Premier ministre québécois Phillippe Couillard en France, la lutte contre le jihadisme en était un important. La France et le Québec feront maintenant front commun pour contrer les groupes extrémistes, ont annoncé conjointement les Premiers ministres #Manuel Valls et Philippe Couillard à l'hôtel Matignon ce 6 mars.

Une coopération qui n'est toutefois pas incluse dans le relevé de décisions qui annonce les prochains thèmes de coopération France-Québec. Mais, il est clair pour les deux politiciens que leur volonté de s'unir pour travailler contre la radicalisation est forte. Ils ont assuré que la sécurité fait partie de leurs priorités communes.

« Nos gouvernements et nos services de renseignement doivent travailler main dans la main constamment, a affirmé M. Couillard. C'est la première obligation des États d'assurer la sécurité de leurs citoyens. Le Québec est fier de travailler avec la France pour avoir une forte collaboration en cette matière. »

Manuel Valls, de son côté, semblait être content de la mise en commun des forces françaises et québécoises. « Nous faisons face à des défis importants et je suis très heureux que la France et le Québec puissent les relever ensemble », a-t-il commenté. D'ailleurs la ministre de la Sécurité publique du Québec, Lise Thériault, rencontrera le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve pour discuter des formes que prendra la collaboration.

Le Premier ministre québécois a insisté sur le fait qu'il existe déjà plusieurs échanges entre les deux nations, évoquant entre autres la surveillance des réseaux jihadistes sur Internet. « J'ai rencontré dans un entretien privé un responsable de la cybercriminalité française qui m'a expliqué tous les échanges entre nos deux États », a commenté M. Couillard.

Ainsi, le Québec et la France continueront de travailler ensemble pour permettre aux deux sociétés de continuer à promouvoir l'égalité des cultures et la liberté d'expression qui font des deux nations des endroits uniques pour vivre. #Djihad