Après la tempête déclenchée par ses propos tenus au magazine d'extrême droite Rivarol, Jean Marie Le Pen a annoncé ce lundi matin qu'il allait céder sa place en tant que tête de liste lors des futures élections régionales prévues en décembre prochain dans la région Provence Alpes Côte d'Azur.

Conseiller régional depuis 2010, l'homme de 86 ans paraît enfin accepter de voir son rejeton, en la personne du #Front National, lui échapper et s'envoler définitivement vers une nouvelle gestion plus « soft », incarnée par Gilbert Collard et Florian Philippot.

J.M. Le Pen la joue collectif

Face à une pression sans précédent en interne, #Marine Le Pen a donné à son père la possibilité de s'en sortir honorablement.

En effet, le finaliste des élections présidentielles de 2002 a fait le choix d'abandonner la partie, ce qui serait le résultat d'une longue réflexion de sa part.

Finalement, le vétéran de la Guerre d'Algérie s'est rendu utile à son parti en renonçant à rester dans la lumière, malgré une grande popularité en région Paca.

Avec cette annonce, Jean-Marie Le Pen facilite le travail du Front National, dont le bureau politique doit définir une partie des têtes de liste d'ici à la fin de la semaine.

Une filiation familiale évidente

En habitué des diverses stratégies politiques, le quintuple candidat à l'Elysée (1981, 1988, 1995, 2002, 2007) laisse aussi un petit cadeau à sa fille Marine.

Très porté sur l'esprit de famille, Jean Marie Le Pen a aussi déclaré que seule Marion Maréchal-Le Pen, 25 ans, avait, à ses yeux, les épaules suffisamment larges pour endosser le costume de tête de liste en Provence Alpes Côte d'Azur.

En politique, le patriarche a toujours semblé préférer sa petite-fille à sa propre fille, trop conciliante selon lui.

En mettant la jeune femme, députée du Vaucluse depuis 2012, sur orbite dès le début de sa carrière, il démontre à Marine qu'il ne la soutiendra pas forcément en cas de nouvelle dissension à l'intérieur du parti, prouvant ainsi que certains agissements en coulisses, de la part de la nouvelle direction, lui ont énormément déplu. #Élections