Face aux lycéens venus sur le plateau de l'émission « Supplément » de Canal + ce dimanche, #François Hollande a promis la mise en place d'un enseignement laïc des religions. Estelle, enseignante depuis cinq ans, a accepté de nous rencontrer pour nous expliquer en quoi consiste cet enseignement.

Blasting News : Vous êtes professeur dans un lycée privé sous contrat. Cet enseignement laïc des religions existe-t-il déjà dans l'enseignement privé ?

Estelle : Oui, il existe déjà. Notamment dans les établissement confessionnels, surtout chez les établissement Lassalliens. C'est un peu leur marque de fabrique. En plus du catéchisme, il y a un enseignement laïc du fait religion, toutes religions confondues.

En quoi consistent ces cours d'enseignement laïc?

C'est l'enseignement de la culture religieuse, de la connaissance des religions. Souvent, c'est le professeur d'histoire géographie qui monte le cours et qui a carte blanche, le but étant de familiariser les jeunes avec les religions au sens large : lescroyances, les dogmes, les piliers etc…Les élèves sont plutôt réceptifs. Souvent, les cours sont le point de départ d'échanges car ils participent à une connaissance de l'autre. Cela permet le débat entre les élèves qui peuvent confronter leurs idées.

Que pensez-vous du projet du gouvernement d'étendre cette mesure à l'enseignement public ?

Je pense que c'est une nécessité à l'heure actuelle, surtout depuis les attentats du 7 janvier. Parce qu'il y a une méconnaissance des religions qui peut susciter desamalgames. Je l'ai vu lorsque j'ai échangé avec mes classes après les attentats. Le fait de ne pas connaître l'islam fait indéniablement monter l'islamophobie tout comme la méconnaissance du judaïsme fait monter l'antisémitisme. Pour certains élèves, ces cours d'enseignement laïc vont leur permettre de mieux connaître leur propre religion. Par exemple, alors que je citais le Coran en classe de seconde pendant une revue de presse sur l'actualité, une élève m'a dit « Comment vous savez tout ça ? Moi je suis musulmane et je ne sais pas ça. » J'espère que le projet du gouvernement sera mis en pratique car il favorisera le vivre ensemble. Il est nécessaire aujourd'hui de combattre l'ignorance, la violence et la haine par le savoir. #Ecole