Ira ou n'ira pas aux élections régionales dans la région Nord-Pas-de-Calais ? #Marine Le Pen réfléchit et attend de voir comment le climat politique évolue ou non en sa faveur. La fête du 1er mai 2015 peut être inscrite dans son agenda politique comme un des moments les plus dramatiques de sa situation en tant que Présidente du #Front National. Après avoir écarté son père de la conduite de la liste FN en région PACA, après avoir commis un parricide médiatique en déclarant que le fondateur du parti devait se taire et se tenir à l'écart du fonctionnement des instances politiques, Marine Le Pen a été ramenée à la réalité par un faisceau de faits politiques. Ceux-ci ont gâché sa fête du 1er mai qui aurait pu être considérée comme la fête du renouveau du Front National avec une Marine Le Pen qui regarde avec gourmandise la cime de la montagne de l'élection présidentielle de 2017.

Les Femen se sont invitées

Le service d'ordre du Front National est intervenu pour faire cesser cette plaisanterie de mauvais goût. Jean-Marie en parka rouge s'est fait applaudir chaudement à la tribune par les militants historiques du FN. Sans écouter le discours de la Présidente, il est reparti en bousculant la fête qui aurait pu constituer un show du renouveau pour Marine Le Pen.

Après sa victoire aux élections européennes, Marine Le Pen estime que l'ostracisme et la victimisation du Front National par les médias et par ses adversaires politiques constituent un ferment qui la renforce tous les jours en vue de l'élection présidentielle de 2017. Marine Le Pen n'est pas sûre de gagner aux élections régionales de 2015. Elle préfère se concentrer sur les Présidentielles. Elle avance un autre argument relatif aux finances du Front National qui sont dans une situation délicate et qui ne lui permettraient pas de concourir deux fois, aux Régionales et à la Présidentielle.

La Présidentielle en ligne de mire

Marine Le Pen estime qu'elle sera au deuxième tour de l'élection présidentielle, même si elle sait en son for intérieur qu'être au second tour ne signifie nullement la victoire et l'entrée à l'Élysée. Elle avance ses pions et obtient des résultats sans créer des alliances avec d'autres partis. Le système politique français est ainsi fait : sans alliances pas de victoire au second tour lors d'une élection. Pour elle, être au second tour c'est opter pour une stratégie de basse intensité qui obligerait le système politique français à modifier les systèmes de scrutin : dosage du système majoritaire par de la proportionnelle pendant les élections législatives qui suivraient éventuellement la présidentielle. Rien n'est moins sûr pour elle et pour son parti, quand on connaît le degré de fermeture de ses adversaires vis à vis d'elle.

Plus elle aura des obstacles sur son chemin, plus Marine Le Pen se sentira forte pour affronter ses adversaires. Le Front National veut gouverner la France alors qu'il manque des équipes au plan régional et national pour le faire. Voilà pourquoi elle va continuer à s'opposer à la stratégie de son père qui a toujours fait du FN un parti d'opposition qui s'est toujours plu dans la contestation. Après avoir déposé la gerbe de fleurs devant la statue de Jeanne d'Arc, Jean-Marie Le Pen est reparti comme il est venu, en prenant sûrement date pour barrer la route à sa fille dont il pense qu'elle n'a ni l'intelligence, ni la culture, ni le savoir-faire de sa petite fille Marion Maréchal-Le Pen.

2017 n'est plus très loin, il reste à Marine Le Pen de gérer plusieurs agendas et celui-de son père n'est pas le moindre. Il lui faudra soit tuer définitivement le père sur le plan symbolique et politique bien sûr, soit continuer à rester sous son influent ombrage. #Élections