Comme d'habitude Jean Marie Le Pen est un homme de surprises. Il vient encore de le démontrer en déclarant à Radio Courtoisie qu'il allait créer une formation non concurrente du #Front National, mais dont la vocation est de ne pas perdre les valeurs intrinsèques du Front National historique comme l'immigration, les avatars du système politico-technocratique français et la domination progressive de la France par l'étranger.

Personne ne sait le format que prendra cette formation parachute qui doit vivre à côté du Front National (là encore les choses ne sont pas très claires). La formation parachute sera-t-elle un parti autonome ou bien une formation sous forme d'association à l'intérieur du FN ? Il faudrait regarder les statuts du Front National pour voir comment cette formation peut cohabiter avec le parti de #Marine Le Pen dont le père ne dit pas beaucoup de bien. Tout le monde sait qu'il a répudié sa fille en lui demandant de se marier au plus vite pour ne plus porter le nom de le Pen. C'est brutal, mais cela a le mérite d'être clair, même si les choses ne sont pas définitivement terminées et qu'une réconciliation éventuelle et de dernière minute est toujours possible. En politique, rien n'est écrit d'avance.

Pour Jean-Marie Le Pen, le FN est en train de perdre sa personnalité et son logiciel politique historique. Pour lui c'est un casus belli, il estime que sa fille et ses principaux lieutenants Alliot et Philippot, sont en train de tuer le parti qu'il a créé en 1972 en essayant de copier les thématiques de la gauche (plus d'Etat pour plus de justice en matière de salaire et de retraite). Pour le vieux dirigeant et leader historique du Front National, trop c'est trop. Il faut arrêter l'hémorragie en créant une formation qu'il qualifie de parachute et dont la vocation sera de réinventer les concepts et les notions laissés en déshérence par Marine Le Pen.

Attendons, avec intérêt, l'arrivée de cette nouvelle formation pour en voir le fonctionnement et l'organisation. Quels membres vont la rejoindre ? Quel sera son projet politique réel ? Quelles stratégies est-on en droit d'espérer de celle-ci ? Jean-Marie sera-t-il le leader ou bien devra-t-il composer avec une équipe ? En termes de localisation, la formation parachute sera-t-elle un mouvement associé au Front National ou un parti politique ?

Le parricide médiatique de Marine Le Pen continue d'entraîner des remous au Front National. Jean-Marie le Pen, comme il le dit lui-même, n'est pas mort. Restons au balcon de l'observation et de l'analyse pour voir comment le père et la fille vont réussir, soit à créer un compromis, soit à éliminer l'un d'entre eux, voire disparaitre tous les deux de la scène politique, ce qui, pour cette dernière hypothèse, n'est qu'utopie. Jean-Marie Le Pen précise que cette formation parachute sera originale. Attendons de voir.