C'est une visite historique! #François Hollande est le premier chef d'État occidental à se rendre à #Cuba, depuis les rapprochement diplomatiques et commerciaux de l'île et les États-Unis. Une visite qui se retrouve en une du journal Libération, où les journalistes ont mélangé le portrait du chef de l'État avec celui du célèbre Che Guevara.

Depuis La Havane, François Hollande a jugé le portrait "assez ressemblant", tout en soulignant qu'il ne ressentait aucune filiation avec le révolutionnaire cubain. En France, le secrétaire d'Etat à la Réforme de l'État et à la Simplification, Thierry Mandon a réagi sur Itélé: "Il a peut-être la résistance, quelle que soit la difficulté, on tient bon. Ça donne des révolutions à Cuba, et ça donne une résistance hors du commun en France, malgré les difficultés". Une comparaison qui n'a pas manqué de faire réagir Olivier Besancenot, fondateur du Nouveau Parti anticapitaliste (NPA)...

"En 4 lettres: R-I-E-N. François Hollande n'a rien de commun avec Che Guevara"

"Vous voulez le tuer une deuxième fois Che Guevera? Non, laissez-le tranquille", a-t-il déclaré sur France 2. "C'est pas franchement compatible comme orientation politique. Les faits parlent d'eux-mêmes : la politique de François Hollande depuis qu'il est élu président de la République, c'est d'en faire toujours plus pour les patrons et toujours moins pour les travailleurs." Olivier Besancenot en a également profiter pour donner un petit conseil à François Hollande: "visiter le musée Che Guevara pour voir quelques dictons, notamment (celui) d'un poète cubain indépendantiste José Martí qui disait le meilleur moyen de dire, c'est de faire."

Une prise de position partagée par Alexis Corbière, secrétaire national du Parti de Gauche. Invité de Sud Radio il va même plus loin sur la comparaison entre Hollande et le révolutionnaire cubain: "En 4 lettres: R-I-E-N. François Hollande n'a rien de commun avec Che Guevara (...) Peut-être qu'on va découvrir qu'il va enfiler un treillis et partir dans le maquis cubain, mais je ne le crois pas".