En Isère, le site du groupe Air Products à Saint Quentin Fallavier vient de subir une attaque avec une voiture qui a pénétré dans l’enceinte de l’usine de gaz industriel. L’intrusion de ce véhicule dans l’usine a provoqué une explosion et on peut penser que c’est une attaque terroriste. Cette attaque vient-elle de Daesh ou d’autres groupuscules non identifiés ? Une attaque avec une voiture avait un objectif précis : détruire l’usine et faire le maximum de victimes. Ces terroristes ont poursuivi leur œuvre macabre en accrochant la tête d’un chef d’entreprise du Rhône à un grillage. Selon les informations à la radio et à la télévision, il s’agit du responsable d’une entreprise de transport du Rhône pour laquelle travaillait le suspect. On connait le terroriste, c’est Yacine Salhi, fiché par les Services de renseignements et c’est lui qui décapité son patron, selon le Ministre de l’intérieur Cazeneuve. Tout le monde est étonné car il s’habillait de façon non ostentatoire et était intégré. Malheureusement la vie présente des situations qui ne sont pas toujours conformes avec l’image que l’on souhaite donner au public.

Les inscriptions en arabe entourant la tête de ce responsable sont dévastatrices en termes de symbolisme politique pour le vivre-ensemble français. Il ne faudra pas s’étonner que des chefs d’entreprise n’embauchent plus de français de confession musulmane. Il ne faudra pas s’étonner que les entreprises se demandent s’il est opportun que des musulmans français ne fassent pas l’objet d’investigations plus poussées que d’autres avant d’être recrutés. Ce que je dis ici me désole, m’attriste, mais malheureusement dans notre société les choses ne sont pas toujours dites. Je ne fais pas de prosélytisme pour le racisme et encore moins contre la religion musulmane, je suis contre toutes les formes de racisme, mais j’ai peur que certains de mes compatriotes réagissent de façon agressive. Il ne s’agit pas de demander à tous les musulmans de dénoncer haut et fort chaque attentat, ils n’y sont pour rien et nos compatriotes de confession autres que musulmane doivent le savoir et continuer à discuter normalement avec eux.

Tous les musulmans ne sont pas des terroristes et tous les terroristes ne sont pas musulmans. Le groupe ultra radical sunnite Daesh, créé par deux Etats au Proche Orient (que tout le monde connait, un petit et un grand, mais dont personne ne souhaite ni dire le nom ni dénoncer l’action pour éviter les poursuites judiciaires-ce que je fais ici-), contribue à déstabiliser la communauté internationale. Ce groupe Daesh sunnite a été créé pour lutter contre la Syrie chiite de Bachar Al Assad respectueuse des autres minorités religieuses. On discute de l’impact de ce groupuscule Daesh au Proche Orient, mais les Occidentaux sont en partie complices de sa création car on souhaitait le départ de Bachar Al Assad, chiite ; mais comme dans la vie normale on met au monde un enfant qui finit par se retourner contre vous malgré l’éducation que vous lui avez donnée.

De grâce, arrêtons de verser des larmes de crocodiles, dépassons l’émotion et que l’Occident arrête de jouer un double jeu. Il y a eu 28 morts en Tunisie et 25 au Koweit. En Tunisie les milices salafistes kamikazes n’ont pas peur de mourir et ils envoient un signal fort à l’Occident et à leurs touristes en leur demandant de ne pas venir en Tunisie car ils veulent y installer un Khalifat. Au Koweit, l’attentat suicide a fait 25 morts et 202 blessés. L’enjeu est régional et, au-delà de l’opposition sunnite/chiite, l’attentat de Koweit City ne s’est pas fait au hasard, la déflagration s’est faite au moment de la grande prière, c'est-à-dire au second vendredi du mois de jeûne sacré du ramadan. On peut noter que cet attentat à Koweit City marque dans le marbre l’opposition radicale entre chiites et sunnites qui se battent pour affirmer leur primat au Proche et Moyen-Orient.

Dans le conflit contre Daesh, l’Occident doit faire face à plusieurs équations à résoudre en même temps :

  • la bataille contre Daesh,
  • comment arbitrer la présence occidentale entre sunnite et chiite,
  • comment être avec les sunnites à un moment donné, contre à un autre moment et vice-versa,
  • comment construire un nouveau Moyen-Orient dans lequel Israël se contente pour l’instant d’être un observateur attentif et actif qui défend son pré-carré et son existence,
  • comment résoudre le problème palestinien au moment où l’Etat Daesh entretient des franchises en Libye, au Nigéria avec Boko-Haram et en Somalie.

Il reste aux Occidentaux de s’entendre sur ce qu’il faut faire car la menace Daesh va devenir croissante.  #Terrorisme