Il faut saluer l’action du Secours populaire

 

Il faut contribuer à la bonne santé financière des organismes caritatifs, comme le Secours populaire, qui par leurs actions remplacent les discours et les théories de protection sociale et d’aide vantés par les pouvoirs publics. Heureusement que nous ne sommes pas dans le tout-marché, heureusement qu’il y a des organismes de secours et d’entraide qui remplacent ce que l’Eglise faisait au 19ième siècle : la charité collective.

La France souffre sur le plan social, il y a des drames humains à écouter les déclarations des pères et des mères invités à la Tour Eiffel et au Champ de Mars. Sans le Secours populaire, certains enfants français et étrangers n’auraient pu prendre de vacances. Il faut que les pouvoirs publics regardent la société française dans les yeux et ne pratiquent pas la fuite en avant sociale et politique au nom du marché. La France est au milieu du gué, la France semble perdue avec un modèle qui lui a été imposé de l’extérieur au nom de l’efficacité économique. Les Français ne sont pas dupes, ils savent que l’efficacité sociale, les promesses faites pendant les campagnes électorales doivent essentiellement leurs réussites à deux aspects importants : l’efficacité politique des pouvoirs publics et leur capacité à gérer sur le terrain des éléments d’analyse sociétale. Ces éléments sont accompagnés par la volonté des entreprises de jouer ou non le jeu.

 

En France il faut apprendre à faire précéder  le discours et le verbe par l'action.

 

En France, le discours précède l’action. Dans d’autres pays comme les Pays-Bas, on expérimente un certain nombre de solutions tirées de l’analyse économique pour contribuer à une répartition harmonieuse des richesses. Une de ses solutions demeure le revenu universel qui va être expérimenté dans la ville d’Utrecht aux Pays-Bas. Certains opposants au revenu universel vont avancer l’argument de l’inactivité des individus qui vont recevoir ce revenu, pour d’autres il est important d’expérimenter avant de débattre. C’est vrai, prenons en France l’habitude d’expérimenter les solutions face à des problèmes au lieu de rester dans l’horizon théorique du quant-à-soi bavard, marqué par l’incompétence actionnelle. Il faut donc saluer la réponse collective du Secours populaire à l’absence de vacances de certains enfants de France et de pays étrangers. Il faut que la France prenne l’habitude d’expérimenter pour corriger les écarts par rapport à la réalité.

 

Merci au Secours populaire d’apporter dans les faits une autre façon de répondre à l’urgence : la mise en œuvre de l’action.

 

http://fr.blastingnews.com/politique/2015/07/la-democratie-une-dictature-qui-s-ignore-00492857.html

http://fr.blastingnews.com/economie/2015/08/toujours-plus-chere-la-rentree-universitaire-des-etudiants-00517587.html #François Hollande #Gouvernement #Enfance