On peut être républicain, voter à Droite et reconnaître l’intelligence de Hollande. Sur ces pages de Blasting News, nous sommes un certain nombre à penser que l’action de #François Hollande au plan intérieur est hésitante alors que la présence de la France sur les théâtres extérieurs doit être saluée. La France est présente en Afrique, au Moyen-Orient au nom des valeurs humanistes et de la défense des Droits de l’homme, même si cette défense s’accompagne aussi des intérêts bien compris des entreprises françaises que la France doit sauvegarder.  

 

Hollande vient une nouvelle fois de démontrer qu’il était à la hauteur de l’adversité et qu’il sait répondre aux évènements qui introduisent la peur en France. Hollande est réactif: l’aviation française a bombardé Daesh samedi 14 novembre à Raqqa. Il sait aussi écouter l’opposition et tirer une approche stratégique des propositions faites par celles-ci. Le discours du Président Hollande au Congrès est à la hauteur de l’évènement. Parmi les 150 mesures prises, 80, soit plus de la moitié, avaient été mises sur la table par Nicolas Sarkozy et les Républicains. On est étonné de voir que ce soir Christian Jacob, Président du groupe des LR, refuse une révision de la Constitution pour que les mesures prises soient compatibles avec la République. La Droite conservatrice devrait se réjouir au contraire que les principaux éléments de sa politique sécuritaire aient été récupérés par François Hollande, ce qui tend à démontrer la crédibilité de ceux-ci. Au sein des républicains, il n’y a pas unanimité sur la problématique de la remise en cause de la révision constitutionnelle énoncée par Christian Jacob. Le discours de Hollande a été à la hauteur de la situation critique actuelle en France, n’en déplaise aux Républicains. Il faut que l’on apprenne à débattre au-delà des idéologies et à reconnaitre le mérite à l’adversaire politique. C’est ainsi que l’on construit l’unité républicaine.

 

Au-delà des péripéties, Hollande a reçu une standing-ovation. Sans être un aficionados de Hollande, il faut reconnaitre que le Président est très habile et malin. Il réussit à faire la synthèse dont il était coutumier au PS, en la transposant au plan national. Chef de guerre reconnu à l’extérieur, Hollande vient de franchir un pas en devenant le Chef de guerre à l’intérieur grâce aux propositions de la Droite républicaine. Vis-à-vis de Poutine, Hollande a écouté l’opposition et va évoluer en le rencontrant. La poignée de main récente au G20 entre Poutine et Obama facilite les choses à Hollande. Alors que le Président Hollande semblait isolé dans sa stratégie vis-à-vis de Bachar, la Droite et les attentats parisiens l’ont habilement remis au premier plan. Que la Droite stratégiquement adopte une attitude plus républicaine et fondée sur l’unité !

 

Hollande a déclaré : plus question de respect des déficits budgétaires, la patrie est en danger, il faut aller au-delà et faire en sorte que la France soit à la hauteur de sa guerre contre l’Etat islamique. En acceptant la déchéance de nationalité des terroristes, Hollande fait feu du bois du Front National qui réclamait haut et fort cette décision. On dit de François Hollande qu’il n’est jamais aussi bon que dans l’adversité. Nous y sommes. Il reste à la Droite de démontrer le contraire. #Gouvernement #Terrorisme