Après le ballet diplomatique de Hollande (Etats Unis, Allemagne, Italie, Russie), l’hommage émouvant rendu aux 130 morts, aux blessés et à leurs familles et le discours au Congrès réuni à Versailles, voici venu le nouveau visage de la Gauche socialiste. Hollande, depuis le début de son quinquennat, est à la hauteur des événements et du #Terrorisme qui secouent la France. De Charlie Hebdo au Bataclan, en passant par le Mali et aujourd’hui la lutte contre #Daesh, Hollande incarne la France et ses vertus patriotiques. Il y a en France des gens qui ne votent par pour la Gauche, mais qui sont obligés de reconnaître que le Président est à la hauteur des événements qui menacent l’unité de la Nation France. Intelligemment le Président a consulté les partis politiques pour mieux asseoir ses mesures en matière de sécurité. Ce n’est pas Hollande qui a changé, c’est Hollande le stratège qui a siphonné les mesures sécuritaires de la Droite et de l’extrême Droite.

 

La Droite et l’extrême Droite sont groggy, on entend une petite partie de la Gauche et de l’extrême Gauche qui s’opposent à ces mesures sécuritaires, mais, dans l’ensemble, le pays est en accord avec Hollande. Sarkozy est l’autre gagnant à Droite de ces mesures sécuritaires dont il dit être le père fondateur. Le positionnement de Sarkozy doit être analysé à l’aune des primaires de 2016 chez les Républicains. L’observation de la vie politique montre que, sous le gouvernement de Hollande, il y a eu quatre déchéances de nationalité, alors que, sous celui de Sarkozy, il n’y en a eu aucune. Il faut raison garder, faire de l’analyse politique et informer les Français au fond. Hollande l’économiste de formation a fait une mauvais analyse en arrivant aux affaires et en proposant des mauvaises solutions (hausse des impôts contra-cycliques). Au plan diplomatique, Hollande a été obligé de glisser de sa position anti-Bachar vers celle de « tout contre Daesh ». C’est la ligne Le Driant qui triomphe contre celle de Fabius (ni Daesh, ni Bachar). Les faits diplomatiques sont tels que la France est obligée de modifier sa position et de rechercher une large coalition de partenaires arabes sunnites, voire de combattants syriens (même si Laurent Fabius a dû rectifier sa position en précisant qu’il s’agissait de soldats de la Syrie libre, mais tout le monde avait compris qu’il s’agissait des troupes de Bachar).

 

La France apprend à ses dépends ce que signifie la real politique. Elle peut imposer un point de vue en Afrique en tant qu’ancienne puissance colonisatrice, mais elle est obligée d’écouter et de prendre en compte les désirs des Etats Unis et de la Russie. L’attaque récente d’un avion russe de combat russe par la Turquie complique la tâche de Hollande. Faut-il une coalition ou une coordination ? Obama, malgré l’engagement de quelques avions américains en territoire syrien, n’a pas envie d’impliquer les Etats Unis dans la guerre contre Daesh. Hollande vient de demander aux députés anglais réunis à Malte dans le cadre du Commonwealth de tout faire pour que l’Angleterre vienne au secours de la France. Madame Merckel a promis que l’Allemagne mettrait des avions de ravitaillement Tornado à la disposition de la France, mais sans s’engager dans la bataille des bombardements.

 

Pleurons nos morts, nos compatriotes. Au moins, ils ne seront pas morts pour rien. Ils vont nous permettre de construire un patriotisme fraternel et de tout mettre en œuvre pour la sécurité de la France et des Français. Monsieur le Président, même si vos amis politiques (dont je ne suis pas), sont contre votre virage diplomatique et sécuritaire, j‘admire votre courage et votre intelligence, ce que j’ai toujours dit ici sur ces pages de Blasting news, même si je suis en opposition avec votre mauvaise analyse de la situation économique et politique française. Vous êtes le Chef de l’Etat et vous avez montré par votre discours, écrit par vous-même, votre maitrise et votre passion pour la France et vos concitoyens que nous sommes. #François Hollande