Victoire des Verts, un scrutin serré, l'élection présidentielle Autrichienne est remportée par Van der Bellen. Une première pour le parti des Verts Autrichien, qu'un partisan écologiste gagne, de peu, l'élection présidentielle. Un chiffre très significatif de l'orientation des électeurs; avec 50,3 % des suffrages réunis, le scrutin s'est balancé à une voix sur deux.

A 72 ans cet ancien professeur Universitaire a rassemblé 31 026 voix supplémentaires, face à son concurrent d'extrême droite. 

Echec de l'opposition

Du côté de l'opposition, son rival, Norber Hofer a réuni 49,7 % des voix en reconnaissant son échec. Ce dernier a évoqué ses remerciements, pour le soutien qu'il a reçu, en admettant une certaine tristesse, vis à vis de cette défaite. En référence à une déclaration sur sa page Facebook. Il ajoutait : " le déploiement des efforts à l'égard de cette campagne, ne resteront pas dans l'oubli, néanmoins il deviendront pour l'avenir, un investissement ".

Un premier tour qui est resté à l'avantage du leader FPÖ, Norbert Hofer, grâce à 35 % des suffrages. Une avance significative avec 144 006 voix, après le décompte du deuxième tour, aux urnes ce dimanche. Cependant à la suite du dépouillement lundi, du vote par correspondance, systématiquement opposé au FPÖ (extrême droite), la balance s'est inclinée en faveur du candidat Vert. Un écologiste d'orientation Libérale, centriste. 

Scrutin décisif par les votes sur procuration

Un scrutin électoral qui a été sollicité par procuration, à hauteur de 14 % des électeurs. Soit 900 000 autrichiens, qui ont opté pour le vote par correspondance. Des élections observées de près en Europe, dans une ambiance de hausse des populistes.

 

L'Etat Autrichien dirigé par un écologiste

Ancien professeur Universitaire, Alexander Van der Bellen, reste le premier candidat Vert à être élu, pour diriger l'Etat autrichien. Une exception en Europe, aujourd'hui. Un premier tour désavantagé à 21,3 % des voix, face à son opposant FPÖ, Norbert Hofer. C'est grâce à des reports de voix importants, entre autre des partis traditionnels, que cet ancien dirigeant Ecologiste, a présenté un score meilleur que son adversaire, en clôture. #Union Européenne #Gouvernement #Président de la République