Ca y est la malédiction est terminée. Antoine Griezmann a crucifié l’Allemagne en mettant deux buts. Ceux qui pensaient que l’Allemagne allait l’emporter, se sont bel et bien trompés. Le technicien en herbe que je suis a eu raison car l’équipe de France a mis du jeu, de la vitesse et a fini par gagner. Le  #Football est un jeu simple, il ne suffit pas de dominer, de quadriller le terrain, il faut marquer. Les Français l’ont fait, pas les Allemands.

 

L’histoire retiendra que l’Allemagne est  une bonne équipe mais qui n’avait pas envie de gagner. La France a montré une solidarité, une efficacité et une capacité. Le système de jeu allemand fait de petites passes à la mode espagnole ne fonctionne plus. Les Allemands ont été dépassés par le réalisme français. La France a su construire sa victoire méthodiquement, sans s’affoler. Il reste à la France à préparer la victoire contre le Portugal en gardant les pieds sur terre.

 

La sortie de Boeteng ne doit pas être une excuse. Les Allemands ont craqué psychologiquement et ont perdu leur football considéré comme efficace. Ils ont beau être champions du monde, ils n’ont pas su contenir la vague bleue. Tant pis pour les Allemands. Ils méditeront leur défaite et ils devront savoir qu’un match se gagne sur le terrain et non sur une réputation.

 

Merci à Lloris, gardien de l’équipe de France, qui a sauvé l’équipe de France par ses magnifiques parades, empêchant ainsi les Allemands de marquer. Les Allemands n’iront pas en finale et c’est la France qui rencontrera le Portugal. Vive les Bleus, vive la France. Mon pronostic a été juste. Je salue le schéma tactique  de Deschamps et sa vision du jeu. Il n’y avait que Didier Deschamps, champion du monde 1998, pour battre l’équipe championne du monde de 2014, à savoir l’Allemagne. Didier l’avait dit : la France vient d’écrire une nouvelle page de son histoire. La France l’a fait en battant la France 2-0.

On peut donc rêver ce soir:  la France est bien devant l'Allemagne sur tous les plans, comme je l'ai dit dans un précédent post. Il reste à la France à franchir la dernière marche: battre le Portugal comme elle l'avait fait en demi-finale en 1984.  #Union Européenne #Equipe de France