Je suis de Droite LR, ancien élu de ma ville d’Alfortville (2008-2014), mais je fais remarquer tristement que, face au #Terrorisme, il faut ouvrir les yeux de façon collective et non sectaire. Estrosi et Ciotti, membres LR, nous ont dit et avec justesse que la ville de Nice était la plus sécurisée de France car  les caméras y jouaient un rôle important. Pourquoi n’a-t-on pas arrêté ce camion qui a tué plus de 80 personnes et dont le chauffeur terroriste maudit a fait des repérages pendant trois jours ? Cela prouve notre incapacité à Droite à véhiculer des messages que nous ne sommes pas aptes à faire respecter dans la pratique et par l’action. Sans être un grand spécialiste de la sécurité, on aurait pu envoyer la police municipale, arrêter ce camion de la mort avant qu’il n’entre en action. Messieurs Ciotti et Estrosi un peu de décence, acceptez de vous taire. Dans le même temps, on voit bien que le camion contourne sur la droite des fausses barrières et des forces de l’ordre pour entamer son voyage macabre. Messieurs Ciotti et Estrosi, il est de bon ton d’accuser les forces de l’ordre nationales mais les images montrent que la municipalité niçoise n’a pas été à la hauteur. Il aurait fallu mettre des plots en béton pour empêcher tout passage.

 

On note qu’aucune caméra ne peut empêcher une attaque terroriste : avec 1250 caméras la ville de Nice a été incapable d’empêcher le meurtre. Si la Droite, à laquelle j’appartiens, veut revenir aux affaires, qu’elle arrête de saisir la douleur des populations françaises pour esquisser un programme et une politique alternative à François Hollande. Il faut qu’elle construise une politique claire et audible, ce qui est loin d’être le cas. Je suis à Droite et je demande à ma famille politique de ne pas raconter n’importe quoi. Je ne suis ni godillot, ni sévère vis-à-vis de ma famille politique et je n’attends rien de la Gauche. En tant que citoyen libre, j’entends que la lutte contre le terrorisme soit l’affaire de tous, de nous citoyens appartenant à la société civile, et des hommes politiques sans surenchère.

 

Personne ne peut empêcher un acte terroriste de se faire. Le défi que le terrorisme nous impose est immense, complexe et difficile à relever. Que faire alors ? A Droite comme à Gauche, tout le monde y va avec ses solutions pour protéger les citoyens français en mettant l’accent sur le rôle de la police, de l’armée, de la justice et des services de renseignements. La lutte contre l’islamisme politique est déclarée mais, dans le même temps, les hommes politiques de Droite et de Gauche, pour des raisons diplomatiques, ne nous disent pas tout et dans le tout se trouve une partie du fléau que nous voulons combattre et nous ne connaissons pas réellement alors que les terroristes, eux, nous  regardent et mettent en place des stratégies de terreur et de mort.

 

Messieurs les hommes politiques de Droite et de Gauche, arrêtez vos chicayas, créons une culture de masse pour mieux connaitre l’adversaire qui rode et qui est prêt à frapper à tout instant. Arrêtons nos exubérances intellectuelles et arrogances politiques, et réfléchissons de façon méthodique sur la façon de vaincre Daesh et ses affidés. Il y a Daesh au Moyen-Orient mais il y a aussi Daesh et ses affidés en Afrique dont Boko-Haram. La France en Afrique ne peut pas être seule pour lutter contre le terrorisme et on n’entend pas beaucoup d’hommes et de femmes politiques appartenant à mon camp le dire, sauf Fillon. Nous avons perdu trois soldats en Lybie, nous sommes en train de payer l’incompétence d’une partie de nos hommes politiques qui ont déstabilisé la Libye et c’est vrai des autres pays du Moyen-Orient au nom du concept universel de démocratie qui a du mal à s’appliquer dans notre pays, la belle France.

 

Il y a une différence entre un homme politique et un homme d’Etat comme le disait le Général De Gaulle, le premier souhaite le pouvoir pour le pouvoir, le second gouverne l’Etat de façon méthodique et pour le bonheur des populations. #Gouvernement #Etat Islamique