Macron est arrivé, il est reparti. Le Premier Ministre, Valls, doit être satisfait car, entre lui et Macron pas d'entente. Macron a été présenté à Hollande par Jacques Attali. Macron a été un économiste de mauvais aloi en demandant à Hollande d’augmenter les impôts en 2012. Ce fut une erreur pour un inspecteur des finances et un ancien banquier. Malheureusement, Macron n’est pas économiste. C’est un praticien de la finance qui n’a peut-être pas compris toutes les lois d’une analyse économique contextualisée.

 

Macron a créé le mouvement En marche. Il veut rassembler tous les hommes et les femmes politiques au-delà de leurs conceptions partisanes. Macron crée un séisme dans le Landernau politique français, habitué à voir toujours les mêmes, Fillon, Hollande, Sarkozy, Juppé. Les médias n’aiment pas Macron qui n’est pas un cacique de la politique.  Alors, les médias dézinguent Macron en montrant qu’il n’a aucune colonne vertébrale politique, même si 34% des sondés souhaitent que Macron se présente à l’élection présidentielle. C’est une base de départ très élevée qu’envierait tout prétendant à l’élection présidentielle.

 

La Droite souhaite une candidature de Macron pour enlever des voix à la Gauche libérale incarnée par Hollande qui a beaucoup de mal à se déclarer de façon très claire comme étant social-démocrate. L’UDI de Jean-Christophe Lagarde courtise Macron en espérant que celui-ci fera triompher les idées que l’UDI défend, des idées articulées autour d’une économie libérale. Macron vient de tuer dans l’œuf les velléités centro-libérales de François Bayrou qui pensait être le seul recours. Pour Valls, Macron c'est Brutus. 

 

Le départ de Macron met Hollande en situation plus ou moins difficile. Macron ferait-il peur à Hollande, le grand stratège, le politique de Gauche au sang froid ? Ceux qui estiment que Macron joue contre Hollande doivent attendre le long terme pour voir si leur thèse est validée. Pour ma part, je pense qu’il y a une relation spécifique, complexe entre Macron et Hollande. Les choses sont beaucoup plus compliquées qu’elles en ont l’air.

 

Le départ de Macron du gouvernement menace-t-il les chances de Hollande ? Rien n’est moins sûr. Le stratège de Corrèze a plus d’un tour dans son sac. Souvenez-vous de Monsieur 3% ou de Flanby avant l’élection de 2012. En revanche, le Premier Ministre Valls est soulagé du départ de Macron du gouvernement pour de nombreuses raisons.

  • Intellectuelles : Macron, par son cursus et son âge (38 ou 40 ans), a toujours pensé qu’il était académiquement supérieur au Premier Ministre. Macron a un cursus de grandes écoles alors que le Premier Ministre n’a qu’un cursus universitaire.
  • Professionnelles : Macron est associé-gérant de la Banque Rothschild, ancien inspecteur des Finances. Il connait les relations entre le monde de la politique et celui de l’entreprise alors que le Premier Ministre Valls n’est que homme politique.
  • Politiques : pour Macron, le véritable chef de gouvernement n’était pas Monsieur Valls mais le Président de la République.
  • Modernisation de la France : Macron pense appartenir à la génération de l’économie digitale et celle du 21ième siècle. Il estime que toutes les personnes au PS, comme le Premier Ministre, ont beaucoup de mal à s’adapter au changement du monde et de l’économie française.

 

Voilà un faisceau d’éléments qui expliquent pourquoi Macron était un électron libre au sein du gouvernement Valls, avec l’adoubement de François Hollande. Qui est Le Guen pour demander à Macron de participer aux Primaires et d’être loyal vis-à-vis de la Gauche et du Président Hollande ? Macron est un homme de Gauche, riche, marié à une femme plus âgée que lui de 20 ans, mais libre de faire ce qu’il veut. La Gauche a eu le pouvoir, elle n’a pas su en profiter pour transformer la France. En décriant toutes les actions entreprises par Macron, que la Gauche et le PS s’apprêtent à laisser la Droite républicaine gouverner  la France. #Parti socialiste #Élections #Emmanuel Macron