Meetings, kermesses, visites dans tous les coins de France, messages sur les réseaux sociaux, passages dans les médias : les prétendants au trône vont sortir l'artillerie lourde. Légèrement en retrait cet été pour cause de vacances, les femmes et hommes du PPF (paysage politique français) vont s'agiter tous azimuts dans les prochaines semaines. Leur but : occuper la scène publique, à coups de déclarations choc et de critiques envers leurs collègues, qu'ils soient du même bord ou non. Un mot d'ordre pour cette rentrée : les primaires. A huit mois du scrutin présidentiel, il faut désigner les candidats des principaux partis.

De nombreux prétendants

Nicolas Sarkozy s'est officiellement déclaré partant dans la course mercredi 24 août en publiant Tout pour la France. Les livres politiques, déjà bien présents depuis quelques mois, vont fleurir abondamment dans nos librairies. Cela porte à 13 le nombre de prétendants à la primaire chez Les Républicains. Verdict des urnes le 27 novembre. Chez les socialistes, les choses sont encore plus cacophoniques. La décision d'organiser des primaires a été officialisée tardivement, le 17 juin. Pour l'instant, on ne connaît que cinq protagonistes éventuels. Le scrutin aura lieu les 22 et 29 janvier 2017. Enfin, Europe Ecologie - Les Verts sera le troisième parti qui aura recours aux primaires. Pas de date précise (autour de fin octobre) et quatre candidats déclarés. En clair, nous allons entendre le mot primaire jusqu'à l'overdose et pendant très longtemps, une nouvelle fois au détriment des solutions pour résoudre les nombreux problèmes des Français... #Élections #Présidentielle #sarkozy