NKM est une icône adulée ou haïe au sein de LR. C’est une femme qui fait peur par son éducation académique (polytechnicienne) et par ses prises de position courageuses dans le domaine du vivre ensemble. NKM appartient à une vieille famille polonaise dont les ancêtres ont largement servi la France dans les domaines politique, militaire et culturel.

 

NKM a un comportement transgressif au sein de LR car, selon ses principaux dirigeants, elle ne respecte ni le Président Sarkozy, ni les autres membres du bureau par ses déclarations qui souvent visent à dire tout haut ce que les dirigeants masculins de LR disent tout bas. NKM ne respecte ni les normes du parti (car trop solitaire pour certains membres de LR), ni la langue de bois du parti concernant les sujets-clefs comme l’immigration, l’identité, les migrations récentes et au sens large le vivre-ensemble. Espérons à haute voix que NKM obtienne tous ses parrainages car elle le mérite. Il faut donc sauver la soldate NKM, déclare le journal Libération du mardi 6 septembre 2016.

 

NKM est une déviante culturelle au sens où elle dit ce qu’elle pense, même si elle ne détient pas toute la vérité. Sa posture au sein de LR a toujours été désapprouvée par les dirigeants masculins de LR qui ont toujours cherché à la marginaliser. NKM appartient à ce que j’appelle la catégorie des « déviants culturels », c'est-à-dire des individus non conformistes qui questionnent les normes sociétales. Elle est de droite, son époux fut de gauche, dont elle divorçât avec force communication.

 

Sommée de rentrer dans le rang par Nicolas Sarkozy, elle a exprimé son profond désaccord avec celui-ci car son éducation et son équation personnelle l’obligent à se tenir loin des franges du Front National, ce qui n’a pas l’heur de plaire à Nicolas Sarkozy qui, lui, souhaite tenir un discours direct en direction du Front national en demandant aux votants expatriés au Front national de revenir à LR. NKM veut briser la construction passive et acceptée du rôle des femmes dans les partis politiques, à LR mais aussi à gauche, où les femmes sont considérées comme des sujets passifs, disposés à assumer des fonctions subalternes du type accueil pour faire le café ou participer au publipostage.

 

La déviance de NKM n’est pas une propriété liée à sa conduite car en démocratie celle-ci reste explicable. La déviance de NKM est une qualité négative qui lui est socialement attribuée par les autres partenaires masculins de LR. NKM est déviante car elle est nommée comme telle. L’intensité de la déviance culturelle de NKM est mesurée par le faisceau de remarques qu’elle provoque au sein de LR quand elle s’exprime sur les problèmes de société.

 

Il faut favoriser les parrainages pour la soldate NKM au sein de LR. C’est une attitude saine et normale pour la parité et le débat d’idée dans les partis de droite dans LR, qui passe son temps à donner des leçons de parti ouvert sur la société alors que dans les faits celui-ci semble fermé.  Favorisons la prise de pouvoir et de parole des femmes au sein de LR, c’est une façon de rajeunir et de faire rajeunir notre parti qui est trop masculinisé et un peu trop vieux, sans opposer bien entendu les générations. #Nathalie Kosciusko Morizet #Les Républicains #Élections