Je l’avais dit, la campagne des Primaires sera une foire aux déballages tous azimuts des prétendants de la Droite à la Présidentielle. Jean-François Copé estime que Nicolas Sarkozy ment sur toute la ligne à propos des fonds pour ses campagnes de 2007 et 2012. On est surpris de la violence de l’attaque de Jean-François dans le Monde qui accuse de façon explicite #Nicolas Sarkozy de tricher. C’est une accusation très grave et qui donne une mauvaise image de la famille politique LR. Pour Jean-François Copé, Nicolas Sarkozy veut se faire élire pour ne pas être poursuivi sur ses dépassements de campagne. Il dit que Sarkozy a triché en utilisant des fausses factures dans l’affaire Bygmalion. Jean-François Copé estime que seul Nicolas Sarkozy est touché par l’affaire Bygmalion car lui, Jean-François Copé, a été absout de toutes les fautes et autres malversations qu’on lui prêtait. Le Président Sarkozy semble être cerné par des affaires qui ne le concernent pas directement ett la presse, avec délectation, met sur le même plan les Affaires que l’on reproche à Sarkozy et celles qui tiennent à ses propres amis comme Squarcini.

 

La campagne des #Primaires en cours est délétère. Un certain nombre d’entre nous le savions, et si Jean-François est courageux, il faudra qu’il répète ce qu’il a dit dans le journal Le Monde et au cours des débats télévisés en présence de Sarkozy. C’est la seule façon pour lui de crédibiliser ses accusations et de permettre aux Français de juger en leur âme et conscience. Pendant ce temps, Copé et Fillon, Le Maire et NKM boivent du petit lait, continuent leur campagne car le principal impétrant, Nicolas Sarkozy, a un genou à terre. Attention, la Droite peut tomber dans le traquenard de François Hollande qui ne boude pas son plaisir de voir Sarkozy dans une situation aussi difficile car, pour le Président Hollande, son diagnostic est clair : Sarkozy va sortir vainqueur des Primaires à Droite et Hollande pourra l’affronter pour le battre une deuxième fois au cours de l’élection présidentielle de 2017.

 

Hollande parie sur le fait que les Primaires à Droite vont laisser des traces. Si Sarkozy gagne les Primaires, ni Fillon, ni Juppé, ni Mariton, ni Le Maire et encore moins Copé ne le soutiendront réellement. Nous voici donc au sein du village « gaulois » de Droite où les coups bas fleurissent et où la bonne entente affichée hier va forcément voler en éclats. Sarkozy dérange, Sarkozy hystérise, Sarkozy « emmerde » ses concurrents. Malgré les affaires, Sarkozy reste sur le pont. Il bat campagne partout en France. Malheureusement ses comités de soutien sont inaudibles car, au sein de ceux-ci, on ne trouve nullement des militants bretteurs et communicants capables de relayer le discours de Sarkozy qui, par sa seule énergie, essaie de s’en sortir.

 

Pour l’instant Hollande et Sarkozy sont dans le même avion, un Falcon affrété par la République française qui vole vers Israël. Il s’agit pour la République française de rendre hommage au grand dinosaure de la paix que représente Shimon Peres. Hollande, dit-on, aurait invité Sarkozy au nom de la bienveillance républicaine. Sarkozy, ou son entourage, dit le contraire en mettant en évidence l’invitation du gouvernement israélien et la bonne conduite républicaine qui requière l’arrivée des deux Présidents en Israël. Cette arrivée commune permet de gommer l’image désastreuse des arrivées séparées de Sarkozy et de Hollande aux obsèques de Mandela en Afrique du sud.

 

En attendant, Jean-François Copé a taclé violemment Nicolas Sarkozy dans le Monde, il doit le faire devant les caméras de télévision et devant Sarkozy. S’il ne le fait pas Sarkozy aura le droit de poursuivre Jean-François Copé devant les tribunaux pour diffamation. #Jean François Copé