C’est une première en France, les partis de droite se sont réunis pour organiser une primaire dans le but de désigner qui sera le seul et unique candidat à se présenter dans la course à la présidentielle en 2017. Officiellement nommée primaire ouverte de la droite et du centre, les candidats du parti #Les Républicains devaient réunir le soutien de 250 élus, dont 20 parlementaires et de 2500 adhérents répartis dans au moins 15 fédérations départementales. Chaque parti de droite et du centre pouvait définir ses propres règles pour présenter ses candidats.

 

7 candidatures sur 8 ont été validées ! 

L’obtention des signatures n’était que la première étape à la course pour les candidats de droite. Pour certains, il ne s'agissait que d'une formalité, leur campagne ayant déjà commencé. Pour d'autres, la sentence vient de tomber. En effet, sur 8 candidatures présentées, seules 7 ont été validées. C’est la Haute Autorité qui s’est prononcée ce matin, mercredi 21, et a dévoilé la liste officielle des sept candidats en lice : Jean-François Copé, François Fillon, Alain Juppé, Nathalie Kosciusko-Morizet, Bruno Le Maire, Jean-Frédéric Poisson et #Nicolas Sarkozy. À noter la présence de Jean-Frédéric Poisson, président du Parti chrétien-démocrate qui lui, n’a pas eu besoin de signatures, puisque son parti l’a désigné d’office. La surprise est l’absence du député Hervé Mariton qui pourtant prétendait avoir réuni le parrainage de 2800 adhérents et de 300 élus locaux. Le concernant, la présidente de la Haute Autorité, Anne Levade, a expliqué que des parrainages se sont révélés invalides notamment à cause de doublons. Quant à Frédéric Lefebvre, Jacques Myard, Geoffroy Didier et Henri Guaino, ils avaient dû arrêter leur course un peu plus tôt, par manque de signatures de soutien.

 

Comment voter : le déroulement des scrutins

Pour départager les sept candidats, il n’est pas nécessaire d’avoir sa carte de militant, il suffit de signer une charte d’adhésion aux valeurs de la droite et du centre, d'être inscrit sur les listes de décembre 2015 et de payer deux euros par tour de scrutin. En effet, comme pour la présidentielle, la primaire se jouera si nécessaire en deux tours, les 20 et 27 novembre prochains. Pour aider les Français, des grands débats sont organisés avec des thèmes définis lors de chaque rendez-vous. Le premier débat autour de l’économie et de la sécurité, aura lieu le jeudi 13 octobre en simultané sur TF1, sur RTL pour la radio et Le Figaro pour la presse écrite. Le second, regroupera les chaînes d’info BFM, i-Télé et leurs partenaires et le troisième aura lieu sur France 2 et Europe 1. Dans le cas où un deuxième tour est nécessaire, le débat d’entre deux tours sera sur TF1 et France 2.

Parmi ces sept candidats (six hommes et seulement une femme), qui affrontera Marine Le Pen et le candidat choisi par la gauche ? #Élections