Si nous avons  assisté à un lynchage entre les 7 candidats chacun sur sa tribune face à un publique conquis. Nous vivrons ce soir un Secret Story nouvelle version en direct sur TF1, une télé réalité du total désamour. Les candidats s'étant préparé chacun de son côté, ils feront tout pour maîtriser leur nervosité pendant les 2 heures de l’émission, mais rien n’y fera le combat aura bel et bien lieu. Entre Fillon et Copé c'est la grande détestation depuis les élections raté du défunt UMP en 2012, rebaptisé depuis "Les Républicains"  par l'ancien président qui a du batailler dur pour un semblant de réunification du parti. Mais le vent risque de tourner cette fois en défaveur du réunificateur, les 6 candidats ayant, sans doute, affûté leur lame contre le centre du débat, l'ennemi commun : Nicolas SarkozyAlain Juppé le favori des sondages depuis plusieurs semaines, fera certainement tout pour garder une posture d'homme d'état, tout en faisant le sage, il laissera la sale besogne de la décapitation de son ancien président à la meute déchaîné par la soif d'une vengeance glaciale.

Sarkozy n'aura d'autres choix que l'attaque subversive contre ses adversaires

En vieux loup de la politique, aguerri et armé pour la circonstance, #Nicolas Sarkozy ripostera, devant plusieurs millions de français, à leur déchaînement sur les affaires. En champion du non lieu, comme il aime si bien le dire,  et sa relaxe dans plusieurs d'entre elles  jusqu'à présent sera son plus fort gage de probité. Il distillera, habile comme de coutume, les dernières déclarations de François Hollande sur la justice, dans le livre témoignage de son quinquennat apparu hier mercredi "Un président ne devrait pas dire ça" ou il dénonce, face aux 2 journalistes du monde Gérard Davet et Fabrice Lhomme, la persécution de Sarkozy par la justice et y traite les juges et les procureurs de "lâches" qui se "planquent et jouent les vertueux ".

Á Alain Juppé qui a été 3 fois son ministre ( Ecologie, défense et affaires étrangères) Nicolas Sarkozy dégainera son casier judiciaire et son exil au Canada face à l'adversité, il n'oubliera pas d'exhiber les factures des honoraires des avocats, que certains disent prises en charge par lui; il évoquera aussi son repêchage à 3 reprises, le nommant au gouvernement Fillon contre le bon vouloir de ce dernier qui voyait en juppé un éventuel remplaçant à l'hotel de Matignon. Aux autres, défavorisés des sondages, l'ex président ne daignera sûrement pas prêter attention, connaissant parfaitement les faiblesses des uns et des autres, il ne voudra pas paraître face aux français comme un père fouettard blâmant sa progéniture. Le match de ce soir face à plus de 14 millions de français attendus, risque de chauffer fort, qui des 2 favoris saura gagner le cœur de la majorité écrasante des indécis ? #Primaires #Télévision