Le livre de Confidences de #François Hollande est loin d'avoir fait l'unanimité, et c'est le moins que l'on puisse dire. #Manuel Valls, premier ministre est d'ailleurs loin de l'avoir apprécié lui aussi. D'après BFMTV, le ton est même monté entre le président et son premier ministre lors du dîner hebdomadaire de la majorité à l'Elysée, Mardi dernier. D'après la chaîne, plusieurs sources auraient insisté sur la gravité de l'altercation. Ils ont même qualifié l'ambiance de "sinistre par moments" et de "tendue". Il est donc clair et net que le livre des journalistes du Monde est bien loin d'être apprécié. Il provoque même les prémices d'une crise politique ou en tout cas de grosses tensions. Les semaines précédentes ont vu notamment les attaques directes et les polémiques envers le président, notamment de la part des juges mais aussi des sportifs de l'équipe de France. Les polémiques ont continué aussi avec les politiques sur Twitter mais aussi Valérie Trierweiler, notamment avec la façon qu'à François Hollande de qualifier les français. Un livre de Confidences qui est donc loin d'être oublié puisque chaque jour, les polémiques sont alimentées par de nouveaux éléments du livre mais aussi par d'autres événements comme cette altercation justement.

Une altercation directement visée sur le président lui-même

Selon BFMTV, Manuel Valls s'en prend directement au président, insistant sur le fait que le livre ne correspond pas du tout à l'idée qu'il se fait de l'incarnation de l'autorité du pouvoir et de la manière de l'exercer. Le premier ministre a semblé aussi s'inquiéter à la réaction des alliés qui n'auraient pas forcément pris du bon côté les confidences faites dans l'ouvrage. On a déjà pu voir de nombreuses réactions sur Twitter des divers politiques mais aussi l'absence remarquée de Claude Bartolone, le président de l'Assemblée Nationale, à ce dîner hebdomadaire. Il aurait apparemment été vexé par certaine confidences. Il n'est probablement pas le seul et ce livre crée de véritables remous et tensions au sein même de sa propre classe politique. 

Une réponse tendue du président à son premier ministre

Même si pour Manuel Valls et beaucoup d'autres, ce livre est indéfendable et inacceptable venant d'un président, il est clair que durant le dîner, le président n'a pas manqué l'occasion de remettre en place son premier ministre. Ainsi, François Hollande a reproché à Manuel Valls les confidences du Canard Enchaîné, dans lesquelles le premier ministre qualifie ce livre de "suicide politique" et de "catastrophe". Certains témoins parlent même de recadrage de Manuel Valls par François Hollande directement. Ils ont donc réellement été témoins d'une véritable altercation entre les deux hommes forts de l'Etat.

Le livre n'est malheureusement pas près de ne plus faire parler de lui ... #livredeconfidences