#François Hollande a demandé à son entourage de rencontrer prochainement le président de la Fédération Française de #Football, Noël le Graet, rapporte une journaliste de RTL. Après des propos retranscrits dans un livre-témoignage parut la semaine dernière nommé « Un Président ne devrait pas dire ça… », le chef de l’Etat souhaite mettre au clair les rumeurs et les polémiques à ce sujet. Dans cet ouvrage, qui fait beaucoup parler depuis une semaine, François Hollande n’y va pas de main morte à l’encontre des footballeurs français, qu’il compare à « des gosses mal éduqués », devenus « des vedettes richissimes, sans préparation ». Le chef de l’Etat a même poussé plus loin son analyse en expliquant qu’il déplorait « «une communautarisation, une segmentation, une ethnicisation », au sein du groupe France, « plus que jamais miroir des maux de notre pays ». Zinédine Zidane, actuel entraineur du Real Madrid et ancienne légende du football français, a jugé lundi en conférence de presse d’avant match les propos du #Président de la République « dérangeants ». Karim Benzema, a quant à lui répondu que même s’il ne se considérait par comme un exemple, il avait malgré tout été « bien élevé par ses parents ».

Un livre qui met le Président François Hollande sous pression !

Une polémique qui est donc née grâce, ou à cause, de deux journalistes du Monde. Gérard Davet et Fabrice Lhomme ont eu l’occasion de suivre François Hollande depuis le début de son quinquennat et de le rencontrer à plusieurs reprises en privé. Un nouveau coup de massue donc pour le président de la République à quelques mois des nouvelles élections présidentielles. Alors que sa cote de popularité est déjà au plus bas, ces attaques envers les magistrats, l’islam, le Parti Socialiste ou encore ce qu’il appelle « les sans-dents », ne l’aideront certainement pas dans sa potentielle future campagne. Pour Stephane Le Foll, porte-parole du gouvernement et Ministre de l’Agriculture, ce livre aurait normalement dû sortir « après le quinquennat ». Il a également appelé à « prendre un peu de recul » au micro de France Info. Pas sûr malgré tout que ce dernier soit entendu, et que le Président puisse se relever de toutes ces nouvelles polémiques.