Le conflit le plus meurtrier pour les soldats français s'est achevé le 11 novembre 1918, grâce à la signature d'un #Armistice entre la #France et l'Allemagne. Alors que nous entrons plus que jamais dans une phase de division de l'Europe, ces commémorations doivent aussi réaffirmer notre amitié indéfectible avec les Allemands. Au paroxysme de ce conflit, la bataille de #Verdun.

On se souvient de la commémoration en grandes pompes qui avait été faite du début de la bataille de Verdun. Mais on se rappelle principalement de la polémique qui avait eu lieu, avec l'annulation en dernière minute du concert de Black M, contrainte par des protestations d'extrême-droite. De sorte que ce qui devait être un recueillement, un hommage et un honneur, avait laissé un goût amer dans la bouche de nombreux Français. Les politiques s'étaient néanmoins montrés dignes, François Hollande et Angela Merkel étant réunis dans une condamnation unanime de la guerre et de ses horreurs. L'Allemagne et la France, si longtemps ennemies, se sont réconciliées au prix de nombreux morts, et c'est cette unique réconciliation qu'il faut souligner.

La surprise de la fin de la guerre

En France, on désespérait de ne voir jamais les Allemands capituler. Ainsi, les combats meurtriers se sont poursuivis jusqu'au milieu de l'automne 1918 avant de, enfin, s'interrompre brutalement. En cause, une révolution ouvrière qui avait eu lieu deux jours plutôt en Allemagne, obligeant l'empereur responsable de cette guerre à capituler. La République de Weimar étant proclamée et les députés socialistes étant représentés au Reichstag, il n'avait pas fallu longtemps pour que la guerre prît fin. Courageusement, les socialistes allemands avaient décidé de mettre fin à cette boucherie, conscients des désavantages qu'ils allaient en tirer par la suite.

Comment commémorer l'Armistice ?

Des cérémonies auront lieu dans toutes les villes et les villages de France, devant les monuments aux morts. C'est ce qui se fait chaque année. Mais, en outre, cette année, on en profitera pour inaugurer à Paris l'exposition Visages de Verdun, présentant des portraits de nombreux poilus morts à l'occasion de cette bataille. A Verdun même se tiendra une conférence historique et un concert, dans une cathédrale, en mémoire des victimes.