Depuis que la campagne gouvernementale contre le VIH a été déployée dans 130 villes de France, plusieurs élus locaux ont décidé d’agir pour protéger la sensibilité de certains. Une série d’affiches où l’on peut voir des couples homosexuels s’enlacer est jugée inapropriée par certains maires. Certains, en ont fait les frais, comme Bruno Beschizza, invité dans Touche pas à mon poste, sur C8. Le maire a dû faire face aux insultes de « gros cons », « homophobe » ou « imbécile », de la part de Matthieu Delormeau ou Enora Malagré, les deux chroniqueurs de Cyril Hanouna. Robert Ménard, élu FN conservateur, trois fois marié et maire de Bézier, a tenté une contre-attaque, dans le but de spoiler la campagne officielle : placarder les murs de sa ville avec sa propre campagne qui prône la fidélité et le couple traditionnel. C’était sans compter que le modèle sur la photo était #gay.

Robert Ménard a utilisé une image provenant d’un forum catholique

Robert Ménard a l’habitude d’utiliser l’affichage publique de sa ville pour diffuser des messages aux habitats. Sa nouvelle propagande « S’aimer, se donner, tout donner », est une réponse à la campagne d’affichage gouvernementale de prévention contre le sida. Plutôt que de censurer la campagne, il a décidé de parodier les affiches originales, en remplaçant les couples homosexuels par un jeune couple de mariés hétérosexuels. À la place des slogans plutôt directs, faisant référence à une sexualité un peu trop libertine, il préfère prôner l’amour véritable. Oui, mais voilà, en utilisant des images sans en être à l’origine, on peut avoir une surprise. En effet, le service de communication de Bézier n’a pas produit le montage lui-même. Il l’a trouvé sur internet, en fouillant sur Wahou, un forum catholique de militants de la #Manif pour tous. La mairie de Bézier, voyant l’affiche circuler sur les réseaux sociaux a demandé l’autorisation à son créateur de l’utiliser pour son affichage public. Sur le Forum Wahou, on lui affirme qu’il peut s’en inspirer, l’image étant libre de droit.

Le modèle australien est homosexuel

Les Biterrois intrigués par cette image, ont voulu en connaître l’origine. Un internaute, Jérôme est remonté jusqu’à son photographe, Matthew Jake Kane, et l’a interpellé sur Twitter. Le photographe australien visiblement surpris que son image puisse être utilisée dans un cadre politique a confirmé que personne ne lui avait demandé son avis. Cependant, le cliché fait partie d’une série baptisée Tia & Mark Wedding, et est effectivement libre de droit. Par contre, le sort a fait un pied de nez au maire de Bézier, car le photographe amusé par la situation a affirmé que le modèle en questionétait gay.

#Homosexualité