Des quelques propositions démagogiques portées par l'ancien candidat à la Maison Blanche #Donald Trump, on ne peut pas tirer un véritable programme. En effet, elles sont, pour la plupart, incohérentes voire contradictoires. Néanmoins, c'est ce nouveau système que les Américains ont choisi. Essayons donc de comprendre pourquoi, en France, on craint tant l'arrivée du républicain à la présidence de la première puissance mondiale.

L'enjeu économique

Les traités de libre-échange entre les #Etats-Unis et l'Union Européenne, tels que le TAFTA et le TTIP, risquent d'être remis en question par le protectionnisme de Trump. Or, les principaux partis modérés français (PS et LR) étaient favorables à une négociation à ce sujet. Forts de leur victoire concernant le CETA, les eurodéputés libéraux espéraient, dans leur engouement, relancer le dossier transatlantique. Cette perspective semble se compliquer davantage avec Trump à la présidence des Etats-Unis.

L'enjeu politique

Les Français, effrayés, comme les autres citoyens européens, de nouvelles manifestations d'un projet d'expansion territoriale russe, comptaient bien sur leur fort allié américain pour les défendre si les Russes allaient trop loin. Or, Trump prône le rapprochement avec Poutine et la démobilisation américaine en Europe de l'Est. Il compte, par ailleurs, faire en sorte que les Etats-Unis se retirent de l'OTAN, jugée trop coûteuse et inefficace. Autrement dit, on craint, en #France, que l'Amérique délaisse l'Europe au profit d'une alliance avec la Russie, à n'importe quel coût, peu importent les ambitions russes sur ces terres.

L'enjeu écologique

Avant que de nier l'impact de l'homme sur le réchauffement climatique, Trump nie tout simplement le réchauffement climatique. Ainsi, il a affirmé vouloir remettre en question l'Accord de Paris, difficilement conclu lors de la COP21, et départir les Américains des promesses tenues à ce moment. Or, les Etats-Unis font parties des plus gros pollueurs de la planète. Dans un objectif social, il souhaite ainsi réouvrir de nombreuses mines de charbon fermées pour cause de protection de l'environnement.

L'enjeu électoral

Mais, ce qui nous concerne le plus directement, c'est sans doute cet enjeu électoral, et la présidentielle en France au printemps 2017. Les responsables français et européens craignent une propagation du populisme et des extrémismes à la France, et un effet domino. Le risque est donc que l'élection de Trump donne une légitimité supplémentaire aux Français qui souhaitent voter pour Marine Le Pen en 2017. En effet, entre ces deux personnages, les approches politiques sont assez similaires, bien que Marine Le Pen se soit davantage rangée, ces derniers temps, dans le politiquement correct pour mieux dédiaboliser son parti. De sorte qu'elle a été une des premières à le féliciter pour son investiture à la Maison Blanche, avant même l'officialisation des résultats.