Décidément, #François Fillon est sorti de son silence et a décidé de répondre aux propos d’Alain Juppé concernant son projet pour l’Hexagone. Si l’ancien premier ministre est d’accord avec son adversaire sur le fait que son projet est trop « radical », il est contre ce dernier quant au fait qu’il soit irréalisable.

François Fillon confirme ses idées et ses projets

C’est lors de son meeting qui a eu lieu dans le Rhône, à Chassieu le 22 novembre 2016 que le candidat à la primaire de la droite a répondu à son adversaire, Alain Juppé. Lors de cet évènement qui a mobilisé plus de 6000 personnes, François Fillon a fait comprendre à toute la France qu’une fois arrivé au pouvoir, il compte bel et bien faire l’impossible pour redresser le pays. Mieux encore, l’homme politique dit pouvoir faire de la France la première nation européenne. Une fois encore, Fillon défend ses projets, même si pour certains, ils sont presque irréalisables. Pour le candidat à la primaire de la droite, tout est bien possible, mais à condition que le chef d’État soit disposé à prendre des risques. Toujours lors de ce meeting, François Fillon s’adresse aux Français en leur demandant d’être plus radicale, d’oser pour le changement. Pour l’homme politique, il est bien temps de « mettre le turbo » et d’« enclencher la révolution du bon sens ». C’est seulement sous ces conditions qu’il sera possible d’amener le pays vers la réussite.

François Fillon fait appel à une France nouvelle

Une « vague qui monte », c’est ainsi que Fillon voit le futur de la France. C’est aussi l’image du pays qu’il souhaite partager avec ses compatriotes. En tout cas, pour le moment, l’homme semble être assez entouré pour la réalisation de son projet. Lors de ce meeting, il regroupait dans son assistance quelques têtes de politiciens bien connus et bien influents. Entre autres, il était possible d’y voir le président du Sénat Gérard Larcher, le républicain Laurent Wauquiez, Valérie Boyer, la porte-parole de Fillon, Jérôme Chartier, ancien maire de Domont, sans oublier le diplomate français Bruno le Maire. #Alain Juppé #Élections