Pour faire entendre sa voix, Benoît #Hamon donne rendez-vous à la presse chaque lundi dans son QG de campagne. Il espère, en effet, se démarquer d'une concurrence sérieuse à gauche en proposant des mesures originales, qui vont dans le sens d'une petite révolution par la réforme. Beaucoup entendu sur le revenu universel d'existence, il montre ainsi que son ambition va plus loin.

Donner plus de pouvoirs au citoyen

L'idée est de rendre le pouvoir au peuple. Cela passe par trois mesures. D'abord, la promotion du droit de vote des étrangers aux élections locales. Ensuite, la reconnaissance du vote blanc. Enfin, le fameux 49.3 citoyen. Ces trois idées, il compte les soumettre à référendum lors du deuxième tour des législatives. Pour préciser les contours du 49.3 citoyen, il s'agirait d'une possibilité de bloquer le gouvernement par un vote populaire. En effet, 1% des inscrits sur les listes électorales pourraient signer une pétition, proposant un texte à l'examen parlementaire, après approbation du Conseil d'Etat. Ce texte serait un projet de loi, qui serait ensuite proposé par référendum au reste des électeurs, et permettrait de suspendre la promulgation d'une loi par le Parlement. Derrière cette initiative, on trouve facilement le scandale provoqué par l'utilisation du 49.3 pour faire passer en force les lois Macron et El Khomry. L'idée est donc d'inverser cette tendance, et d'offrir un moyen de riposte au peuple.

Réformer les institutions de la République

L'ancien ministre de l'Education réclame également un septennat unique pour le Président de la #république. En outre, il souhaite mettre un terme au Sénat, en le remplaçant par une chambre citoyenne divisée en trois. D'une part, un collège des territoires. D'autre part, un collège des forces vives. Enfin, un collège de citoyens tirés au sort. Ces mesures ambitieuses ont un seul but : changer de république. De sorte qu'une assemblée nationale constituante sera réunie, appelée conférence citoyenne, composée de tous les élus du Parlement et de citoyens tirés au sort. Son rôle sera de rédiger une nouvelle Constitution pour passer à une VIè République. Bref, un projet digne d'un frondeur : réaliser un véritable projet social, en se rapprochant des revendications du peuple. #Élections