Pour cette première de la primaire de la droite et du centre, les électeurs ont choisi de déjouer les sondages en plaçant #François Fillon en tête de ce premier tour. Selon les résultats partiels à 21h (4291 bureaux), François Fillon apparaît en première position avec 43,3% des suffrages suivi par Alain Juppé avec 26,2%. Le troisième homme est l'ancien chef de l'état #Nicolas Sarkozy avec 23,7%. Les quatre autres candidats se hissent à moins de 3%.

Il semblerait donc que la progression de François Fillon soit confirmée ce soir. Le candidat a siphonné une partie des votes de Bruno Lemaire et s'affiche comme une « arme » plus efficace pour briguer la présidence de la République. Il incarne probablement pour beaucoup d'électeurs un homme neuf face à ses concurrents et sa personnalité plus mesurée et discrète séduisent. Jusqu'au dernier moment, certains électeurs ont décidé de ficeler leurs votes vers cet homme libéral qui combat les médias. Nicolas Sarkozy, 3ème homme, n'a visiblement pas fait atout de sa stature d'ancien président de la République et de son autorité. Toutefois, il reste le vote de très gros bureaux qui pourront resserrer ce grand écart entre le premier et le deuxième homme de ce match. Il est donc difficile de fixer dès maintenant les deux grands gagnants de ce premier tour, même si les militants de François Fillon ont le sourire.

Un duel suivi de près par l'opposition

Tout l'échiquier politique va devoir revoir ses plans en vue de cette présidentielle. L'échappée solitaire de François Fillon dessine une tendance très claire et notamment celle de transformer le pays. Le succès historique pour cette famille politique peut être un signal d'alarme pour le parti socialiste mais aussi pour l'extrême droite. En effet, environ 15% de votants s'affichent de « gauche » et 8% du « FN ». Est-ce le signe d'un ras-le-bol d'une partie des Français ? Nous saurons dès dimanche prochain qui sera l'homme qui affrontera ces deux partis. Cependant, il reste encore une question : comment vont se reporter les voix des perdants de ce premier tour ? #Élections