En dominant, selon plusieurs médias et commentateurs, le débat, François Fillon s’impose comme le candidat qui fait la surprise. Plus aucun des 7 prétendants ne peut désormais affirmer avec certitude sa victoire. Le jeudi 17 novembre, s’est tenu le troisième débat télévisé de la primaire de la droite et du centre. Ce débat se serait, pour certains commentateurs et sondeurs, terminé par la victoire de François Fillon. Le candidat pressenti pour la troisième place a fini par surprendre et par aller à l’encontre des prévisions des instituts de sondage. Cette ascension fulgurante dans les sondages de l’ancien premier ministre a surpris les commentateurs et les sondeurs. En montant dans les intentions de vote, le candidat Fillon siphonne l’électorat du Maire de Bordeaux, Alain Juppé et de l’ex-président de la République Nicolas Sarkozy, qui étaient placés par les sondages à la tête de cette compétition électorale.

L’élection à trois ?

Dans plusieurs de ses interventions, François Fillon affirme ne pas tenir compte des résultats des sondages. Cette hostilité quant aux résultats produits sur les intentions de vote, après le dernier débat, a poussé certains spécialistes à reconnaître les erreurs et les difficultés de cerner l’électorat de cette élection. Pour beaucoup de spécialistes, les sondages comportent des marges d’erreurs, et ils reconnaissent qu’il est difficile de mesurer ou d’évaluer par avance l’ampleur de la mobilisation et le profil des votants à cette élection dite ouverte.

La montée de Fillon dans les sondages apporte un léger changement dans le déroulement du scrutin. Prévue pour être dominée par deux candidats, l’élection à la primaire de la droite, avec la percée inattendue de François Fillon, change la donne en ajoutant un troisième homme dans la course. Pour beaucoup de commentateurs et de sondeurs, les quatre autres candidats sont hors compétition, et il semble qu’ils soient, avant même le déroulement de l’élection, déclarés perdants. Reste à savoir ce que vont donner les résultats de l’élection de dimanche. #France #Politique #Journalisme