Les bureaux de vote en France, aujourd'hui, ne s'attendaient pas à un tel succès des participants pour le premier tour de la primaire de la droite et du centre ! En effet, c'est plus de 3 millions de français qui se sont déplacés ce dimanche 20 novembre 2016 pour élire le représentant du parti de droite, en vue des élections présidentielles françaises de 2017. Forte affluence, queues sur les trottoirs, pénurie d'enveloppes... Qui l'eût cru ? Qu'est-ce qui peut expliquer que les primaires soient contre toute attente victime de leur succès ? Il ne va s'en rappeler qu'il y a maintenant plus de 10 jours, le 9 novembre 2016, Donald Trump a remporté la victoire face à Hilary Clinton, et devrait ainsi devenir le 45ème président des Etats-Unis le 19 décembre prochain, après le vote des grands électeurs. Cette nouvelle a fait l'effet d'un choc dans le monde entier, provoquant ainsi la joie et la fierté pour les (quelques) uns, mais aussi (et surtout!) l'incrédulité et la peur des autres qui ne s'attendaient pas à ce que l'inimaginable devienne réalité et que le pays puisse passer de Barack Obama à... #Donald Trump. Cet homme qui se vente d'avoir agressé sexuellement des femmes, et ce même homme qui s'égosille de ne pas avoir payé d'impôts pendant vingt ans.

La peur de voir se produire la même chose en France

En France, cette nouvelle a eu du mal à passer et ne passe toujours pas. Un climat d'horreur s'est installé, avec la crainte que la même chose puisse un jour arriver dans le pays si personne ne bouge. Une marche a même été organisé le 19 novembre à Paris contre Donald Trump : des centaines de personnes ont défilé dans les rues pour protester contre l'élection du milliardaire à la tête de la première puissance du monde. Pour beaucoup d'entre eux, Donald Trump représente une grave menace pour les droits humains et les valeurs fondamentales les plus chères aux hommes, après les nombreux discours qualifiés d' "intolérants" et "fondés sur la peur", tenus lors de sa campagne présidentielle. Pour le moment, attendons ce soir pour voir les résultats de ses primaires à partir de 20h30, afin de savoir si cette crainte est justifiée... #Politique #Élections