Ce qu’on appelle la #Fachosphère mise à fond sur les sites et les réseaux sociaux. Avec Fdesouche, Le Salon beige, Égalité et réconciliation, le régionaliste Breizh Info, #Riposte laïque, Polémia, divers sites catholiques ultra-traditionnels, la partie immergée de l’iceberg, qui se définit ‘’réinfosphère’’, tend vers une sorte de respectabilité. Ainsi, Pierre Sautarel, fondateur de Fdesouche (Français de souche), a été invité à s’exprimer dans Valeurs actuelles, l’hebdo préféré des Sarkozystes. Mais son indéniable succès de fréquentation, elle le doit à sa partie enfouie, la fachosphère profonde, celle des forums, où la parole est encore plus radicale. Ce ne sont pas tant les contenus eux-mêmes, les éditoriaux ou les informations négligées ou minorées par la grande presse, voire les thèses complotistes développées, qui font le succès de ces sites. Les commentateurs, redondants, répétitifs, voire obsessionnels, s’exprimant plus ou moins en rapport avec les sujets lus ou vaguement survolés, proviennent aussi de cette partie immergée. Et qui ne la fréquente pas s’enhardit à surenchérir (en déporté, sur le blog F. desouche, ce qui évite au site lui-même d’éventuelles poursuites). En dépit d’une déperdition due au fait que les tenants du complot mondial américano-sioniste se sentent trahis par le soutien de plus en plus net à la droite israélienne, devenue rempart contre l’invasion islamiste, cette fachosphère conserve le vent en poupe. Elle soutient aussi des formations plus concrètement structurées comme le Siel (Souveraineté, identité et liberté) et d’autres micromouvements. Lesquels ne veulent plus être associés au Rassemblement Bleu Marine ou à la direction du Front national. Minute, encore très proche de Jean-#Marine Le Pen, et de Marion Maréchal-Le Pen, s’est empressé de donner la parole au dirigeant du Siel, Karim Ouchikh, un Kabyle converti au catholicisme, ancien du PS. Le très documenté blog du Monde, Droite(s) extrême(s), expose que Karim Ouchikh a proclamé la rupture d’avec la ligne Marine-Philippot après avoir proposé 80 noms de candidats députés pour les prochaines législatives. Ce fut niet. ‘’Le FN veut des ralliés, pas des alliés’’, a résumé Ouchikh. Les marinistes ne veulent pas donner de visibilité à ‘’la poubelle du Front’’. Le Siel a obtenu l’adhésion du très controversé Renaud Camus (le héraut du Grand Remplacement) et récupéré des exclus du FN. Il fait tache, et handicape les tentatives de Marine Le Pen de rassembler en séduisant déçus de la gauche et de la droite sarkozyste qui ne peut plus trouver dans une Nadine Morano ou d’autres des têtes d’affiches crédibles.

Profond clivage

En fait, la pierre d’achoppement majeure, c’est le thème de l’illusoire Remigration (expulsion des musulmans). Des soutiens du FN comme Riposte laïque tentent de faire croire que c’est possible et qu’une fois Marine Le Pen installée au pouvoir, de manière rampante ou plus accélérée, la reconquête christiano-nationaliste identitaire s’amorcera. Mais désormais, Pierre Cassen et Christine Tasin, fondateurs de RP, éprouvent de plus en plus de mal à convaincre leurs troupes dont les plus radicaux ont parfois manifesté avec le seul Siel, sont tentés de le rejoindre ou appellent RP à ‘’fonder un parti encore plus à droite que le FN pour que les catholiques de race blanche soient enfin représentés’’. Le profond clivage oppose qui veut réarmer les citoyens, comme Donald Trump aux États-Unis, en vue d’une ‘’guerre civile qui devient imminente’’, et qui, par réalisme, s’accommode d’un FN tacticien et dédiabolisé. Comme le résume le site Boulevard Voltaire, la fachosphère à visage découvert veut larguer le destroyer bleu marine pour embarquer sur la corvette ‘’Bleu horizon’’. Ce rassemblement serait bien plus qu’un manque à se faire élire, mais un concurrent, un adversaire résolu à piquer des sièges au FN en ‘’pesant lors des prochaines échéances électorales’’. Chimère ? Pas si sûr. Des ''indépendants'' soutenus par le Siel bloqueraient la machine.