Primaires-match à trois (Juppé/Fillon/Sarkozy) ? Que vont faire ce soir NKM, Copé, Le Maire et Poisson ?

Le combat de ce soir va être « terrible » à moins que les différents impétrants acceptent le jeu de la vacuité politique pour ne pas effaroucher les électeurs. Le combat de ce soir doit déterminer la personne qui doit gagner le deuxième tour et au final être le vainqueur des primaires. Il faut se méfier des divagations sondagères concernant les sondeurs et leurs mauvaises prévisions. La victoire de Trump a montré que ces divagations n’influencent pas l’électorat.

Les sondages donnent Alain Juppé vainqueur de cette primaire. Il lui faut montrer qu’il est le patron en étant plus combatif, plus pugnace et plus directif face aux autres candidats. Juppé doit aller chercher #Nicolas Sarkozy sur son bilan économique et sur les réformes qui ne se sont jamais faites. Il doit contenir Fillon qui risque de montrer (comme il le dit déjà dans les radios) que les autres ont copié son programme économique.

Fillon doit poursuivre son avantage car, depuis une semaine, il est le chouchou des sondages, mais il faudra qu’il montre comment sa loyauté intégrale (comme il le dit puisqu’il s’est roulé par terre et dans le bac à sable sarkozien pour conserver son poste de Premier Ministre au moment où Sarkozy pensait à Borloo) lui permet de se dissocier du bilan de Nicolas Sarkozy et de dire aux Français pourquoi il n’a pas démissionné pour mieux apparaitre comme un opposant aujourd’hui. C’est une forme de trahison camouflée.

Pour Nicolas Sarkozy, le vent souffle dans le bon sens car le socle des militants républicains va se déplacer dimanche pour voter en sa faveur. Pendant le débat, Nicolas Sarkozy doit résoudre une équation difficile : montrer qu’il est le Président sortant sans tenir avec mépris et morgue les autres candidats mais tout en étant offensif. Il faudra qu’il dise ce soir aux Français qu’il est celui qui a assumé le job de Président et qui, grâce à son expérience, passera très vite à l’action.

Concernant NKM, Le Maire et Copé, ce n’est pas une injure de dire que leur participation à ce débat est un témoignage malgré leurs qualités intellectuelles et politiques énormes. C’est une candidature témoignage pour eux. Il leur faut attendre 2022 pour espérer l’emporter, même si Le Maire pense qu’il a toutes ses chances dans cette primaire. On peut le croire et on ne sait jamais. Copé et NKM ne vont pas ménager Sarkozy et encore moins Fillon car on peut penser qu’au deuxième tour ils risquent de déclarer leur idylle à Alain Juppé afin de le soutenir au deuxième tour. Le Maire risque lui, s’il n’est pas qualifié, de ne se déclarer pour personne, et peut-être faire un choix au tout dernier moment, épousant ainsi la stratégie de Xavier Bertrand qui attend avec gourmandise les résultats du premier tour de cette primaire.

Monsieur Poisson est perdu dans le bocal politique classique. Il se noie dans l’eau tumultueuse de la vie politique classique française dont il connait la substance mais ne maîtrise pas les codes. On peut vouloir faire alliance avec le Front National comme il le suggère, mais il ne faut pas le dire. C’est ainsi en France car il y a des tendances lourdes avec lesquelles il ne faut pas transiger.

Voilà le décor planté. Je reviendrai dans un prochain post pour voir si je me suis trompé dans mes prévisions ou si j’étais proche de la réalité. #Alain Juppé #François Fillon