Hollande est intelligent, intuitif et réaliste. Valls est sanguin, réactif et pressé. Il vient de gagner le premier tour : obliger #François Hollande à dire ce qu’il va faire d’ici le 15 décembre. Les Français, suspendus à sa décision, sont satisfaits, surtout ceux qui à Gauche pensent que Hollande est un poids pour le PS. Mais rien ne dit non plus que le candidat victorieux de la primaire du #Parti socialiste gagnera les élections de 2017.

Hollande a été entouré de personnalités socialistes pour lesquelles communiquer pour dire le bilan du Président, était difficile. En France les partis politiques sont entourés de communicants qui ne savent pas toujours faire le job.

Sarkozy a perdu l’élection de 2012 parce qu’il avait été incapable de communiquer sur son bilan, et son livre « Tout pour la France » était à contre-emploi et contre-nature, surtout pour une élection des primaires. Je ne parle même pas de Juppé qui a fait une campagne de deuxième tour des élections présidentielles en s’adressant à la France alors que Fillon, considéré comme négligeable, ou Mister Nobody, a bien perçu la cible : le peuple de Droite. Tant pis si celui-ci est embourgeoisé, il lui restera le temps de reconquérir la partie populaire de la Droite et du Centre.

Hollande est malin et instruit (Sciences Po, HEC, ENA). Il a parfaitement compris que les peuples de Gauche sont irréformables idéologiquement et qu’un Bad-Godesberg à l’Allemande (conférence au cours de laquelle le SPD allemand a changé son logiciel idéologique grâce à l’adoption d’un socialisme de marché) est impossible en France pour la Gauche qui reste encore attachée à des vieilles lunes incapables de s’amarrer à la modernité. Ce qui est remarquable, c'est qu’au sein du Parti socialiste il y a des jeunes députés et sénateurs mais qui semblent manquer d’innovation intellectuelle et idéologique.

Que nous dit François Hollande ? Il est le maître du temps et des horloges. Chapeau l’artiste capable de maintenir le suspens et de tenir toute la France en haleine. Il n’y a plus besoin de passer par des hypothèses : ira ou ira pas. Nous connaissons la réponse. François Hollande est mitterrandien, mais moins stratège que l’ancien Président. En revanche, il porte la malice et le bonheur de vie de l’ancien Président. Toute la France est suspendue à la décision du Président. Il est 20 heures, voici les éléments importants de l’allocution présidentielle.

- Hollande a décidé de ne se présenter ni à la Primaire, ni à l'élection présidentielle.

- Il estime qu'il a fait le job en préservant la sécurité sociale, le modèle social français et les comptes publics et en valorisant la complémentaire santé. Il a placé la France au premier rang de la lutte contre le réchauffement climatique. Il a fait avancer les libertés (mariage pour tous). Il a modernisé la démocratie (fin du cumul des mandats). Il a pris tous les risques en matière de chômage et a réformé le marché du travail. Les résultats arrivent, la consommation et l'investissement repartent, mais le niveau de chômage reste encore élevé. La France a défendu ses valeurs au Mali, en Syrie et au Moyen-Orient et a lutté contre le terrorisme par le maintien de la cohésion nationale en évitant les surenchères. Il a durci l'arsenal pénal et favorisé le recrutement dans l'armée. Il a tendu la main aux réfugiés. Il a un regret: avoir proposé la déchéance de nationalité qui a divisé les Français. Pour l'Europe et la France il assume les avancées et accepte son bilan.

- Il respecte Fillon dont il pense que le projet risque de diviser la France. Il combat aussi l'extrême droite pour son protectionnisme.

- Hollande sort par la grande porte en étant le premier Président de la 5ième République qui renonce à se représenter pour préserver sa famille politique, mais surtout les équilibres sociaux de la France et la France elle-même.

Bravo l'artiste, Hollande vous êtes un excellent Président qui sait être responsable. Chapeau,tous les hommes politiques devraient en prendre de la graine. #Élections