#François Fillon, candidat des Républicains à l'élection présidentielle, est actuellement inquiété par plusieurs affaires qui entachent sa campagne électorale. Son épouse Penelope est d'abord soupçonnée d'avoir occupé des emplois fictifs d'assistante parlementaire et de chroniqueuse littéraire pendant plusieurs années. Mais l'ancien Premier Ministre lui-même est aussi aujourd'hui dans le viseur des révélations de Mediapart et du Journal du Dimanche, qui auraient découvert que François Fillon a encaissé plus de 20.000 Euros provenant des fonds occultes du Sénat dans les années 2000.

Pendant que les médias français font leurs Unes grâce à ces révélations, la #Presse étrangère s'intéresse également au Fillon Gate.

Publicité
Publicité

Les origines britanniques de Penelope Fillon ont marqué les journaux locaux, comme The Independent qui ne manque pas de rappeler la défiance grandissante du peuple français envers les personnalités de pouvoir, qui ne se corrigera pas de si tôt avec cette mise en lumière. En Allemagne, Die Zeit souligne même que François Fillon était, jusqu'ici, l'un des hommes politiques les plus discrets, et l'un des moins entachés par les affaires. Ce n'est désormais plus le cas.

La Russie se sent visée

Aux Etats-Unis, le Wall Street Journal insiste sur la baisse de la popularité de François Fillon ces dernières semaines, et plus particulièrement ces derniers jours, au profit d'Emmanuel Macron. Enfin, à Moscou, 'Gazeta.ru' y voit un complot contre le candidat de droite, "y compris en raison de sa position à l'égard de la Russie".

Publicité

Le site internet informe ses lecteurs d'une campagne actuellement menée en France visant à porter le discrédit sur les deux principaux candidats de droite, Marine Le Pen et François Fillon. #Élections